/misc
Navigation

PCC: Boucle d'or contre Road Runner

Coup d'oeil sur cet article

L’attaque était aussi prévisible que la fonte des neiges au printemps.

Jean Charest reproche à son adversaire Pierre Poilievre de s’être disqualifié comme futur chef du Parti conservateur du Canada (PCC) en donnant son appui aux camionneurs.

Ça va de soi, dira la majorité.

Comment un aspirant premier ministre peut-il avoir ouvertement flirté avec un groupe qui a si ouvertement et fièrement bafoué les lois ?

Le jour viendra certainement où Pierre Poilievre sera rattrapé par ce pari populiste. De là à dire qu’il risque de lui coûter la chefferie du PCC, comme l’espère le clan Charest, c’est une autre affaire.

  • Écoutez la rencontre Latraverse – Dumont diffusée chaque jour en direct 17 h via QUB radio :

Quelle chefferie ?

L’un fait campagne en soulevant les passions, l’autre en faisant appel à la raison.

L’un domine les réseaux sociaux, l’autre les apprivoise.

L’un attire les foules, l’autre non.

Vous aurez deviné lequel est lequel.

Comme Boucle d’or, Jean Charest n’est ni trop chaud, ni trop froid, ni trop à droite, ni trop radical, ni anti-establishment. Il cherche le dosage parfait d’un Parti conservateur capable de rallier ses deux solitudes.

À l’inverse, en véritable Road Runner, Pierre Poilievre impose son rythme effréné. Il surprend, polarise, mobilise.

Il a un cheval de bataille : le coût de la vie. Forcer les villes à construire, s’attaquer à leur bureaucratie, abolir la taxe carbone, son discours rejoint les préoccupations des gens. Surtout, il aspire dans son orbite un nouvel électorat désabusé par le refrain des vieux partis.

Aux réponses nuancées de son adversaire, il offre des solutions souvent simplistes. Peu importe, il inspire.

C’est ainsi qu’on reste avec l’impression que Jean Charest mène la campagne de la dernière course au leadership, celle d’un juste milieu raisonnable.

Pendant ce temps, son principal rival essaie carrément de redéfinir entièrement le parti en y invitant une nouvelle génération d’électeurs.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.