/news/cannabis
Navigation

La consommation de cannabis en hausse chez les adultes, en baisse chez les mineurs

Enquête québécoise sur le cannabis

La consommation de cannabis en hausse chez les adultes, en baisse chez les mineurs
Photo Agence QMI, Toma Iczkovits

Coup d'oeil sur cet article

La consommation de cannabis a augmenté chez les adultes québécois, entre 2018 et 2021, mais a diminué chez les mineurs, selon le rapport de l’Enquête québécoise sur le cannabis (EQC) dévoilé jeudi par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ).

• À lire aussi: La bouffe à base de cannabis débarque à la SQDC

Le rapport montre que la proportion de Québécois qui disent avoir consommé du cannabis dans l’année est passée de 14 % en 2018 à 20 % en 2021. Cette augmentation touche tous les groupes d’âge à partir de 25 ans, alors qu’une diminution de la consommation a été observée chez les jeunes de 15 à 17 ans, passant de 22 % en 2018 à 19 % en 2021.

«L’augmentation qu’on voit depuis 2018, elle est relativement progressive puisqu’elle correspond vraiment à ce qu’on voit déjà là depuis le début des années 2000 au Canada. Donc pour nous ce n’est pas une surprise», a commenté Florence Conus, agente de recherche aux enquêtes de santé de l'Institut de la statistique du Québec.

Selon l’enquête, menée de février à juin 2021, près de 72 % des consommateurs ont déclaré en 2021 ne pas avoir modifié leur consommation en raison de la pandémie de COVID-19, alors que 24 % disent l’avoir augmentée et que 3,7 % disent l’avoir diminuée.

Des changements dans les habitudes

En 2021, fumer demeurait la méthode la plus populaire pour consommer du cannabis (85 %), malgré une diminution depuis 2018, où ce pourcentage était de 96 %.

À l’inverse, le nombre de consommateurs disant ingérer du cannabis dans un produit alimentaire, une boisson ou sous la forme d’une pilule voire de gouttes orales, ou encore le vapoter ou le vaporiser, ont augmenté depuis 2018, a précisé l’ISQ.

Le vapotage de cannabis est plus répondu chez les jeunes de 15 à 17 ans (44 %) que chez leurs aînés, qui utilisent cette méthode dans des proportions variant de 8 % à 29 %, selon leur groupe d’âge.

Le marché illégal en baisse

La proportion de consommateurs s’étant procuré du cannabis auprès d’un fournisseur illégal a significativement diminué depuis 2018, passant de 32 % à 11 % en 2021.

Ils étaient également 78 % en 2018 à déclarer se fournir auprès d’un membre de la famille ou d’un ami, contre 42 % en 2021.

«Je vois aussi en parallèle les SQDC sont de plus en plus populaire. [Près de] 70% des consommateurs de 2021 disent qu’ils ont acheté à la SQDC pendant la dernière année», a ajouté Mme Camus.

L’opinion publique a également changé au sujet de la consommation de cannabis, avec près de deux Québécois sur trois qui jugent qu’il est maintenant acceptable d’en consommer à des fins récréatives.

Rappelons que depuis le 17 octobre 2018, il est possible de consommer du cannabis légalement au Canada. L’âge légal pour consommer du cannabis au Québec est de 21 ans.

- Avec des informations de Cimon Charest, TVA Nouvelles

Écoutez Le bon plant une série balado sur le cannabis qui sort des sentiers battus, au-delà des idées préconçues.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.