/sports/opinion/columnists
Navigation

Price: fausser l’équation

SPO-PRATIQUE-CANADIENS-MONTREAL
Photo Agence QMI, Joël Lemay Carey Price tout souriant avant de s’installer pour la traditionnelle prise de photo d’équipe, il y a dix jours.

Coup d'oeil sur cet article

Même si Carey Price retrouvait sa forme d’antan, alors qu’il intimidait les meilleurs buteurs de la Ligue nationale, le Canadien pourrait-il entretenir l’espoir d’une qualification aux séries éliminatoires à la fin de la saison 2022-23 ?

Il est permis d’en douter.

D’une part, à 35 ans, Price peut-il exercer un impact majeur au sein de sa formation ? Exercer un impact, oui. Mais au point de faire de l’équipe une formation aspirante aux séries éliminatoires ?

La réponse est non.

Également, Price fausse-t-il l’équation ? L’équipe peut-elle se permettre un gardien de 10,5 M$ sur le plafond salarial ?

C’est carrément illogique.

D’autant plus que le joueur le mieux payé de l’organisation a disputé un grand total de 149 matchs en saison régulière depuis la saison 2018-19, l’année où on lui a accordé un contrat de 84 M$.

Un total de 149 matchs, ça veut dire une moyenne de 37 matchs par saison. À cet égard, je comprends que les deux dernières saisons ont été écourtées par la pandémie. Cependant, doit-on alors considérer que dans des conditions de 82 matchs, le Canadien aurait raté les séries ?

Standards à respecter

Dans le contexte actuel, les décideurs de l’organisation peuvent-ils gérer l’entreprise en considérant que l’équipe terminera au dernier rang tout occupant le premier rang sur le plafond salarial ?

Price demeure un gardien d’élite, personne ne doute des standards qu’il a établis au fil des ans. Mais, peut-il respecter ces standards ?

Jouera-t-il ou ne jouera-t-il pas ? Le plus important, c’est que même s’il démontre qu’il est complètement guéri d’une blessure à un genou nécessitant une intervention chirurgicale, ça ne changera rien à la situation.

Engagements financiers

Jeff Gorton et Kent Hughes auront à résoudre un problème majeur : les engagements financiers.  

Ça n’influencera pas le repêchage des joueurs amateurs, donc ils n’ont aucun souci de ce côté-là, mais la relance de la concession repose sur des effectifs capables de contribuer immédiatement. Par conséquent, quand s’ouvrira le marché des joueurs autonomes, ils n’auront aucune flexibilité au niveau des dépenses.

La capacité de payer ou de dépenser sera amenuisée par les engagements financiers prévus pour la prochaine saison. Voyons rapidement ce que les chiffres de CapFriendly dévoilent. Pour l’an prochain, si on inclut les contrats de Jonathan Drouin et de Shea Weber, plus de 80 M$ sont prévus pour 18 joueurs. Cela comprend 10 attaquants, cinq défenseurs et deux gardiens. Évidemment, il y a toujours le dossier Weber, plutôt complexe, mais qui devrait connaître un dénouement pendant l’entre-saison.

Entre-temps, l’an prochain, entrera en vigueur le contrat de Nick Suzuki à 7,875 M$ par saison pour les huit prochaines années.

On peut toujours avancer comme solution immédiate le rachat de quelques contrats, mais ce serait faire du surplace et on veut éviter de jeter par la fenêtre des millions de dollars.

Cependant, le départ de Price permettrait aux dirigeants de miser sur une nouvelle structure salariale et de se pointer le nez au marché des joueurs autonomes sans compensation avec l’opportunité d’embaucher de nouveaux effectifs.

Présentement, ils ont les mains liées.

Par conséquent, échanger Price serait une solution, mais qu’on ne s’attende pas à obtenir un retour important. Oh, que non ! 

  • Racheter le contrat est une solution possible, mais injustifiée.  

Par contre, du côté du gardien, Price a sans doute une petite idée de ce qu’il souhaite faire. 

  • Veut-il poursuivre l’aventure avec le Canadien ? 
  • A-t-il déjà mentionné qu’il ne voulait pas prendre sa retraite sans avoir gagné la coupe Stanley ou sans qu’on lui rappelle qu’il n’a jamais gagné la coupe Stanley ? 
  • Sans doute que disputer quelques matchs avant la fin des activités fournira des informations nécessaires et qu’il pourra faire une meilleure analyse de sa situation.  

Mais, peut-on sauter à la conclusion que Carey Price fait partie de la solution ? Songe-t-on à relancer une concession avec un gardien de 35 ans, tenu à l’écart de la compétition en plusieurs occasions au cours des dernières années ?

Gorton et Hughes ont déjà fait le point et ont sûrement élaboré un plan pour trouver une solution pratique et logique pour le Canadien et également pour Carey Price. 

Lafrenière : un repos ? 

Alexis Lafrenière
Photo d'archives, AFP
Alexis Lafrenière

  

  • Gerard Gallant prétend qu’il a accordé un repos à Alexis Lafrenière, qu’il n’y avait pas d’autres explications à fournir. Peut-être ne voulait-il pas aborder le sujet que le jeune joueur avait été tenu au silence lors de ses huit derniers matchs. Gallant soutient qu’il montrait récemment des signes de fatigue, ayant participé à 72 des 74 matchs des Rangers et que d’ici la fin de la saison, d’autres joueurs se verront accorder un peu de répit. Pourtant, si je regarde la fiche de Lafrenière : 15 buts, tous à égalité numérique, 25 points, c’est quand même respectable, surtout avec une moyenne de 13,55 minutes de temps de jeu...  
  • À observer le Canadien, mercredi soir, on a rapidement fait un parallèle avec cette équipe du début de la saison. Chassez le naturel et il revient au galop, dit-on. Avec quatre victoires au cours des 15 derniers matchs (4-8-3) et un bilan de deux victoires et six défaites lors des huit derniers matchs, doit-on se demander si l’effet Martin St-Louis s’est dissipé ? Je ne le crois pas. Il faut simplement se rendre à l’évidence que les décideurs ont tout un travail qui les attend pour relancer cette concession... 
  • Va-t-on dévoiler au grand public les résultats de l’enquête sur l’implication de l’Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey dans le dossier Brad Aldrich ? Les représentants de chacune des 32 équipes avaient jusqu’à hier soir pour voter sur les conclusions de l’enquête. Au moment d’écrire ces lignes, la décision n’était pas encore connue... 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.