/lifestyle/books
Navigation

Une enfance tourmentée

0416 en mode lecture
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Premier roman du Suédois Alex Schulman, Les survivants fait partie de ces livres qui ne peuvent laisser personne indifférent.

Ils sont trois : Nils, Benjamin et Pierre. Trois frères aujourd’hui adultes qui ne se voient plus vraiment, sauf s’ils y sont obligés. Comme maintenant. Pour respecter les dernières volontés de leur mère, tous sont retournés à la fermette afin d’y disperser ses cendres. Et là, on parle de la fermette perdue au fin fond de la campagne suédoise où, enfants, ils avaient l’habitude de passer leurs étés sans avoir le droit de regarder la télé.

Dès les premières pages, on comprendra toutefois que les choses n’ont pas tardé à mal tourner. À tel point que Benjamin devra appeler la police pour éviter que Nils, l’aîné, et Pierre, le dernier-né de la fratrie, ne s’entretuent. Avant de connaître les raisons de cette violente querelle, il faudra toutefois attendre un peu...

Drôles de parents

Alternant religieusement présent et passé, chaque chapitre lève un pan de voile sur l’histoire de ces trois frères, dont l’enfance semble avoir été marquée par une terrible tragédie. Petit à petit, on pourra ainsi rassembler les morceaux du puzzle. Nils le solitaire parce qu’il préférait se tenir le plus loin possible de cette « famille de fous ». Benjamin le sensible, constamment attentif aux changements d’humeur de chacun. Le petit Pierre, qu’il fallait toujours protéger. Et puis ces parents qui passaient leur temps à boire ou à faire la sieste sans trop accorder d’attention à leur progéniture.

Certains passages sont magnifiques. Quant au dénouement de l’histoire, il est tout à fait surprenant. L’un dans l’autre, on a aimé.

À LIRE AUSSI CETTE SEMAINE 

Azincourt par temps de pluie

0416 en mode lecture
Photo courtoisie

L’Histoire est toujours pleine de surprises. On songe notamment à la bataille d’Azincourt, qui a eu lieu le 25 octobre 1415 pendant la guerre de Cent Ans. Alors que les Français, en surnombre, auraient dû l’emporter haut la main contre les troupes anglaises affamées et épuisées, ils ont essuyé une formidable défaite. Qui est ici racontée avec moult détails et beaucoup d’humour, Jean Teulé n’ayant jamais eu la plume dans sa poche.

La loi du rêveur

0416 en mode lecture
Photo courtoisie

Ce que ce roman a de spécial ? Daniel Pennac, l’auteur de la truculente saga Malaussène, s’y met en scène. À partir d’un très vieux rêve de jeunesse qui a laissé en lui un souvenir indélébile, il nous en dit beaucoup sur sa vie d’écrivain et sur sa vie personnelle. Et ce faisant, il nous amène à mieux connaître le grand réalisateur et scénariste italien Federico Fellini, dont il a toujours adoré les films.

Les supermamans

0416 en mode lecture
Photo courtoisie

Impossible de se le cacher, la plupart des mères d’aujourd’hui sont littéralement surmenées. Entre les enfants, la préparation de repas équilibrés, les tâches ménagères, le travail et leur vie de femme, elles ne savent plus où donner de la tête. Pourtant, la conciliation travail-famille est sur toutes les lèvres et jamais les papas n’ont été aussi présents. Cet essai explique clairement là où ça coince.

12 saisons

0416 en mode lecture
Photo courtoisie

C’est vrai, il n’y a pas 12 saisons. En revanche, il y a 12 mois et ce qu’on trouve au rayon fruits et légumes des marchés varie toute l’année. D’un mois à l’autre, le chef pâtissier français Yann Couvreur nous propose ainsi quelques plats végés et quantité d’incroyables desserts. Seul hic, les mesures, extrêmement précises, ne sont pas toujours simples à respecter.

Frissons garantis 

0416 en mode lecture
Photo courtoisie

Une déchirure dans le ciel

Difficile de refermer ce livre sans trembler et sans avoir envie de hurler. Parce qu’il raconte une histoire vraie, et parce que ladite histoire n’est rien de moins qu’horrifiante. En fait, on va même jusqu’à dire qu’elle dépasse carrément la fiction. Car on a beau avoir l’habitude de lire polars et thrillers judiciaires, ce qu’a vécu Tom Cummins, le frère aîné de l’autrice, relève du cauchemar à l’état pur.

Autopsie d’une catastrophe

Le 4 avril 1991, alors que toute la famille Cummins s’apprête à retourner dans le Maryland, Tom décide de passer une dernière soirée en compagnie de ses cousines, Julie et Robin Kerry. Elles tiennent à lui montrer le poème qu’elles ont tracé à la bombe sur le tablier de l’Old Chain of Rocks Bridge, le vieux pont désaffecté qui surplombe le Mississippi non loin de la ville de St. Louis.

Manque de chance, Tom et ses cousines y croiseront quatre types animés par le désir de faire mal. Et au cours des minutes qui suivront, l’indicible se produira. Seul Tom s’en sortira vivant au prix d’un immense effort de volonté. Mais alors qu’on le croira tiré d’affaire, on découvrira qu’en réalité, tout ne fait que commencer et qu’il y aura bientôt encore pire.

Un récit troublant qui marque et qui choque profondément.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.