/sports/opinion/columnists
Navigation

De tout pour tous

Coup d'oeil sur cet article

Grand ménage 

Photo courtoisie

La saison de pêche aux salmonidés débutera le 22 avril prochain dans plusieurs zones. Ce sera le tour ensuite du brochet et du doré en mai, puis de l’achigan en juin. Vous avez certainement hâte! Mentalement, vous en avez tellement rêvé que vous êtes assurément pompé à bloc. Parlons maintenant de vos équipements. Sont-ils préparés, organisés et prêts à passer à l’action tout en vous offrant le meilleur de leur performance ? Si ce n’est pas déjà fait, changez vos fils à pêche pour du nouveau, frais de l’année. Vérifiez le bon fonctionnement de vos moteurs électriques et mécaniques. Bref, faites une inspection minutieuse de tout ce que vous utiliserez. Ne commencez pas la saison avec des coffrets pêle-mêle et des leurres tout entremêlés. Videz tous les plateaux et procédez à un nettoyage de divers compartiments avec une guenille humide et une solution de bicarbonate de soude, communément appelée Petite vache. Rincez et laissez sécher, idéalement au grand air. Vaporisez ensuite un éliminateur d’odeurs comme le Nok-Out et laissez sécher à nouveau, sans l’essuyer. Débarrassez-vous de tout ce qui est inutilisable ou inutilisé depuis longtemps. Il ne vous reste plus qu’à aiguiser vos hameçons et vous serez fin prêt. Bonne saison ! 

Tournoi 

Photo courtoisie

Il y a deux ans, un membre de l’association Muskies Canada chapitre de Montréal, Nicolas Perrier, un ingénieur informatique, a eu l’idée de mettre ses connaissances au profit d’une compétition de pêche au brochet. Secondé par le président Pierre Masson à titre d’organisateur, M. Perrier s’est servi de l’application mobile FishDonkey pour cumuler en direct les données qu’il reçoit des compétiteurs. Le concept est génial. Après s’être enregistrés pour une somme de moins de 40 $, un kayakiste seul ou les membres d’une équipe, composée de 2 à 4 manieurs de canne en embarcation, doivent télécharger l’application. Chaque équipe recevra une règle officielle en aluminium coupée au laser. Cette dernière, qui se vendrait normalement 60 $ en magasin, est graduée de 10 à 40 pouces. Le samedi 7 mai, de 6 h à 16 h, les concurrents se rendront sur le plan d’eau de leur choix, pourvu qu’il soit dans de la zone 8. Dès qu’une personne capture un brochet, elle doit alors le photographier à travers l’application en mode captif avec son téléphone sur la règle officielle. Le tout doit être accompagné sur-le-champ d’une vidéo de sa graciation. Il n’y a donc pas de possibilité de triche. 15 gagnants se partageront plus de 14 000 $ en prix et en argent. Ils seront déterminés en fonction de la longueur cumulative de leurs deux plus longs brochets. Une vingtaine de commanditaires québécois se sont joints à l’aventure, dont Osataï, qui remettra trois plaques gravées originales. Un total de 1600 prédateurs a été enregistré l’an dernier. Cette année, M. Perrier s’attend à une participation record d’au moins 200 équipes. Pour en savoir davantage, composez le 438 882-3573 ou visitez le site muskiescanada.ca/fr/brochet2022

Réouverture 

Photo courtoisie

Après deux ans d’inactivité à la suite des contraintes en lien avec la COVID-19, la pourvoirie Broadback, située sur le lac Assinica, près d’Oujé-Bougoumou, rouvrira ses portes le 24 juin prochain aux pêcheurs friands de beaux brochets, de dorés et d’ombles de fontaine. Pour en savoir plus, visitez le site broadback.ca ou composez le 418 745-2322.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.