/news/politics
Navigation

Une consultation publique pour choisir le prochain chef du SPVM

Coup d'oeil sur cet article

Les Montréalais pourront se prononcer sur les qualités que devrait posséder leur prochain chef de police lors d’une consultation publique, un processus tourné en dérision par l’opposition officielle.

• À lire aussi: Plante confirme la nomination de la nouvelle directrice du SPVM

L’administration de Valérie Plante a annoncé, mardi, la mise sur pause du processus d’embauche de son futur chef de police pour tenir une consultation. Les modalités de celle-ci seront connues dans les prochaines semaines, mais il est déjà acquis qu’elle se penchera seulement sur les critères que devrait avoir le prochain chef de police et n’entendra pas les candidats pour le poste.

«Le Forum nous a rappelé que la concertation est un ingrédient essentiel aux stratégies de sécurité publique. Comme administration, nous avons la responsabilité d’impliquer la population dans les choix importants qui la concerne», a déclaré Dominique Ollivier, présidente du comité exécutif de la Ville, en faisant référence au Forum pour la lutte contre la violence armée qui s’est tenu dans la métropole au début du mois.

Mme Ollivier a précisé que le processus devrait débuter vers l’automne, tandis que la candidature retenue doit être dévoilée vers la fin de l’année.

De son côté, l’opposition officielle a fustigé une annonce vide de sens.

«C’est un jeu de mots. Ce que je retiens, c’est que ces personnes-là de la société civile n’auront aucun mot à dire sur la personne qu’on va choisir», a souligné Abdelhaq Sari, porte-parole en matière de sécurité publique pour l’opposition officielle.

Il estime qu’il existe déjà un certain consensus à propos des priorités et qualités que devrait avoir le prochain chef.

Entre-temps, Sophie Roy devrait assurer l’intérim à la tête du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) jusqu’à l’automne. La Ville a recommandé sa nomination au gouvernement du Québec, qui devra ensuite l’approuver officiellement.

Elle succédera, de façon temporaire, à Sylvain Caron, qui avait annoncé son départ à la retraite en mars dernier.

Réactions

Pour la criminologue Maria Mourani, l’initiative de la Ville sera un «gaspillage de fonds publics». Elle aurait plutôt souhaité voir des gestes concrets, comme l’embauche de policiers, qui avaient été promis en campagne électorale.

«Je crois qu’ils doivent déjà avoir une bonne idée de ce à quoi on s’attend du prochain chef du SPVM, sans avoir besoin de faire une consultation pour ça. Je ne comprends vraiment pas le but», a souligné celle qui estime que les critères sont déjà connus.

Elle s’inquiète également du fait que le processus retardera le recrutement du nouveau chef, alors que l’été s’annonce difficile à Montréal en termes de violence armée.

De son côté, Danielle Pilette, professeure à l’UQAM et spécialiste en politique municipale, rappelle que bien que le chef de police soit recommandé par la Ville, il est nommé par le gouvernement, dont les priorités peuvent différer.

«La mairesse veut mettre de la pression pour que le nouveau directeur de police travaille avec les organismes communautaires», a-t-elle analysé.

Vice-présidente de la Clinique juridique de Saint-Michel, Me Nada Boumeftah estime qu’au-delà du processus, le plus important sera d’avoir une personne compétente et ouverte d’esprit.

«Il faut un désir de recréer la confiance avec la population. De notre avis, il en est clair que la confiance est à plat et que la personne qui prendra ce poste aura le devoir de rebâtir les ponts», a-t-elle souligné.

Elle espère à ce propos que le SPVM s’inspirera de ce qui se fait au sud du fleuve Saint-Laurent, où le chef du Service de police de l’agglomération de Longueuil, Fady Dagher, a repensé le rôle de son service afin que les effectifs soient davantage impliqués dans la communauté.

«On parle de vouloir avoir plus de collaboration de la population, mais quand personne ne veut appeler la police parce qu’on en a peur, il y a un problème», a-t-elle illustré.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.