/sports/hockey
Navigation

Bientôt le temps des vacances chez les Jets

Bientôt le temps des vacances chez les Jets
Martin Chevalier / JdeM

Coup d'oeil sur cet article

L’élimination de Pierre-Luc Dubois et des Jets de Winnipeg n’est plus qu’une question mathématique, la formation manitobaine pouvant être écartée des séries dans les jours à venir. 

• À lire aussi: Le Canadien rappelle Rafaël Harvey-Pinard

• À lire aussi: Danault sera-t-il l’ombre de McDavid?

D’ailleurs, l’équipe manitobaine risquait l’exclusion aussi tôt que mercredi, après avoir encaissé une troisième défaite d’affilée la veille. 

Elle connaît d’ailleurs un périple extrêmement pénible, ayant plié l’échine 6 à 1 devant les Panthers de la Floride, puis 7 à 4 contre le Lightning de Tampa Bay et, enfin, 3 à 0 face aux Rangers de New York. Aussi, son prochain point perdu ou obtenu par les Stars de Dallas signifiera la fin des émissions.

Mentionner que le désarroi est bien palpable à l’intérieur du vestiaire des Jets est un euphémisme.

«La partie la plus agréable du hockey, c’est de gagner des matchs. Pendant les rencontres, l’aspect le plus plaisant est de dominer, de jouer 60 minutes en voyant que la formation rivale essaie de vous égaler en termes de rythme, de pression et de contrôle de la rondelle. Or, je pense qu’il y a eu certains soirs où nous étions constamment en mode rattrapage, même si nous étions proches et que le pointage était serré. Voilà ce qui est le plus frustrant», a déclaré Dubois en point de presse après le revers à New York.

«Avec le talent que nous avons, je crois qu’on peut accomplir un travail nettement meilleur en forçant les adversaires à jouer à notre façon, a-t-il renchéri. Ce n’est pas nous qui devons tenter de les rattraper en termes de rythme, de circulation du disque et de montées.»

Incapables de se démarquer contre les meilleurs

Récemment, les Jets avaient l’opportunité d’améliorer leurs probabilités de qualification, sauf qu’ils ont lamentablement échoué quand ils étaient confrontés à une opposition de taille. En plus des trois duels de leur présent périple qui se conclura jeudi chez les Hurricanes de la Caroline, ils ont échappé des matchs contre de bonnes équipes comme les Maple Leafs de Toronto, les Kings de Los Angeles et l’Avalanche du Colorado depuis un mois.

À partir du 1er avril, Winnipeg a gagné deux fois, face aux Sénateurs d’Ottawa et au Canadien de Montréal, deux adversaires de fond de classement.

Au plan individuel, Dubois a fait de son mieux en vertu de ses 26 filets et 56 points en 76 parties, mais il a marqué seulement une fois dans ses 13 derniers matchs, soit à partir du 24 mars.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.