/finance/news
Navigation

Il vide son REER grâce à une facture de dentiste

Il vide son REER grâce à une facture de dentiste
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Jean-Paul représente le cas typique du client pour qui les banques ne déroulent pas le tapis rouge. À 63 ans, il se demande comment décaisser au mieux son petit pécule. Guidons-le. 

Petit REER

Notre lecteur vit d’une prestation de la CNESST de 35 000 $. Sa conjointe, 68 ans, reçoit sa pension de la Sécurité de la vieillesse et une minuscule rente du RRQ. Cela représente à peine 10 000 $ par année. 

Malgré des revenus modestes, Jean-Paul a épargné 40 000 $ dans un REER. Un bon conseiller financier lui aurait recommandé d’éviter d’y cotiser, mais le mauvais sort qui l’a frappé change un peu la perspective. Il a subi un grave accident de travail il y a six ans. Sa carrière est terminée depuis.

« Comme la prestation de la CNESST n’est pas imposable, serait-ce une bonne idée d’en profiter pour retirer mon argent du REER et le transférer vers le CELI ? », demande-t-il. 

Bonne question ! 

Une facture de dentiste

Le cas de cet ancien ouvrier est d’autant plus intéressant qu’il vient d’investir 13 000 $ en implants dentaires, une facture qu’il a pu essuyer grâce à de l’épargne dans son CELI.

« Ça pourrait m’aider à payer moins d’impôt, qu’en pensez-vous ? » Ce que j’en pense ? Ces frais médicaux changent la donne ! 

En fait, ce n’est pas moi qui le pense, mais le représentant de courtier en épargne collective Denis Perrin, chez Mica, à Trois-Rivières, qui ne rechigne jamais à évaluer ce genre de cas. 

Jean-Paul a eu une bonne intuition, selon le conseiller, et tout un sens du timing. S’il y a un moment idéal pour vider son REER, c’est maintenant !

Vider le REER à peu de frais

Bien que l’on doive déclarer ces prestations de CNESST, celles-ci ne sont pas imposables. À moins de recevoir d’autres revenus, c’est en effet l’occasion de « défiscaliser » son REER, c’est-à-dire retirer l’argent du compte avec un minimum d’impact fiscal.

S’il s’y était pris plus tôt, Jean-Paul aurait pu mettre en place une telle stratégie afin d’étaler les ponctions du REER sur quelques années. En y puisant 13 333 $ par année, durant trois ans, il ne se serait pas fait achaler par le fisc. 

Mais là, il est à deux ans de la retraite. À 65 ans, d’autres sources de revenus vont s’activer (PSV et RRQ), et elles seront imposables. D’où l’importance d’assécher le REER avant et de transférer les sommes vers le CELI.

« Normalement, on ne retirerait pas 40 000 $ dans la même année d’imposition, on le ferait sur deux ans. Mais la facture de dentiste nous amène à le faire en un an, c’est plus avantageux », estime Denis Perrin.

Les frais médicaux donnent droit à un crédit d’impôt au fédéral et au provincial. « Dans ce cas précis, le retrait du FERR permet d’avoir un revenu imposable et d’utiliser les frais médicaux pour “éponger” l’impôt à payer. À quelques dollars près, le coût du retrait pour ce couple ne représente que la perte de solidarité et de TPS. » 

(Pour plus d’infos à ce sujet, lire ma chronique : Le crédit d’impôt pour frais médicaux, pas si négligeable : https://www.journaldemontreal.com/2021/01/11/le-credit-dimpot-pour-les-frais-medicaux-pas-si-negligeable)

Le conseiller calcule que l’opération coûtera 1355 $ net, une fois appliqué le crédit. 

Denis Perrin rappelle qu’on doit toujours réaliser ce transfert en passant par le FERR, ce qui évite de mauvaises surprises. 

À 65 ans, Jean-Paul et sa conjointe pourront demander le Supplément de revenu garanti (SRG), une prestation qui n’est pas affectée par les retraits du CELI, mais qui l’aurait été avec des revenus en provenance du REER. 

Bon timing


Vous avez des questions au sujet de vos finances, écrivez-moi : daniel.germain@quebecormedia.com

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.