/sports/hockey
Navigation

Mike Bossy : un hommage apprécié des joueurs

Mike Bossy : un hommage apprécié des joueurs
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les membres des Islanders de New York ont été touchés par l’hommage rendu par l’organisation à Mike Bossy, mardi soir à l’UBS Arena, avant l’affrontement contre les Panthers de la Floride. 

• À lire aussi: [EN IMAGES] Vibrant hommage à Mike Bossy à New York

• À lire aussi: Danault sera-t-il l’ombre de McDavid?

• À lire aussi: Steven Stamkos rejoint Martin St-Louis

Les «Insulaires» disputaient un premier match à leur domicile depuis que le franc-tireur est décédé - vendredi dernier - des suites d’un cancer du poumon.  

Le club a tenu une cérémonie hommage d’environ huit minutes. Une vidéo a été présentée et un long moment de silence a été tenu.

«J’ai regardé la foule après la vidéo hommage et j’ai vu des larmes couler sur plusieurs visages», a raconté Mathew Barzal, dont les propos ont été rapportés par le quotidien «New York Post».

«Il y avait probablement plusieurs personnes présentes dans l’amphithéâtre ce soir [mardi] qui l’ont vu jouer et gagner à Long Island», a poursuivi l’attaquant.

«J’ai trouvé que c’était extrêmement émouvant et vraiment bien fait. Je pense que cela a créé une émotion à quiconque ayant regardé Mike jouer ou eu un contact avec lui au fil des ans», a quant à lui exprimé l’entraîneur-chef Barry Trotz.

Mike Bossy : un hommage apprécié des joueurs
AFP

Un autre coup dur

Bossy est le troisième membre de la dynastie des Islanders qui a remporté quatre coupes Stanley entre 1980 et 1983 à trépasser dernièrement, après Clark Gillies et Jean Potvin.

«Quand on parle de Potvin, Gillies, Bossy et des gars qui ont remporté quatre coupes d’affilée, on parle de gars qui ont amené tant de fierté à Long Island. C’est très difficile de perdre ces personnes aussi rapidement en un an», a exprimé Matt Martin, qui dispute présentement sa 11e saison dans l’uniforme des Islanders.

«Quand on perd un gars, un joueur qui était si important pour l’organisation, si important lors des conquêtes de la coupe Stanley, c’est très triste», a ajouté le vétéran Zach Parisé dont le père a joué avec Bossy en 1977-1978.

«Il était un joueur qu’on regardait et on voyait l’un des meilleurs buteurs de l’histoire. On voit son nom, sa photo et son numéro accroché au plafond. Nous comprenons l’impact qui a eu avec cette équipe.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.