/opinion/columnists
Navigation

Radio poubelle, la suite...

Coup d'oeil sur cet article

Il n’y a rien de tel que d’écrire à propos de la radio poubelle pour obtenir une parfaite représentation de ce que ce fléau génère comme haine et abrutissement.

J’écrivais dimanche que le règne chancelant de la radio poubelle pourrait bien s’achever à Québec, avec le départ prochain de « Jeff » Fillion des ondes de Radio X.

Du moins peut-on espérer la fin de ce mauvais chapitre, une grande nuisance pour Québec, une ville qui a évolué et qui mérite mieux. 

Mais attention : pour les disciples de Fillion, il n’y a aucune discussion ni argumentaire qui tient.

La réflexion, l’analyse et la nuance ne font pas partie de leur monde. C’en est inquiétant.

Insultes et violence 

Les messages haineux qu’envoient les défenseurs de la radio poubelle regorgent non seulement d’insultes gratuites et de violence sans nom, mais ils sont également truffés de fautes d’orthographe et composés de phrases qui n’ont parfois aucun sens.

Les commentaires émis dans ces messages ne font évidemment pas, à l’image de l’animateur qu’ils vénèrent, dans la rigueur intellectuelle.

On retrouve dans ces messages tout ce qui ne fera jamais avancer notre société ni même une quelconque idée qui puisse avoir du sens. C’est vous dire à quel point ça ne vole pas haut...

Qu’importe les faits et la science, ces petits intimidateurs cachés derrière leurs écrans savent, eux, ce qui est bon et comment on doit penser.

Ils emploient le langage trumpiste et parlent des « merdias » pour qualifier les médias traditionnels et fiables. 

  • Écoutez Karine Gagnon au micro de Geneviève Pettersen sur QUB radio:   

Limites imposées

Un animateur de la station, passé champion dans le bullying numérique depuis des années, se demandait en fin de semaine : « La fin de Karine, c’est quand ? Est-ce qu’elle a des photos compromettantes de ses boss pour garder sa job malgré l’insignifiance de ses TOUS (sic) textes depuis des années ? »

C’est le genre de propos dégradants qui nous font nous demander pourquoi RNC Média, propriétaire de la station, garde ce type d’individu en ondes. 

Heureusement que des limites imposées par la jurisprudence existent désormais, car l’envie de déraper n’est jamais bien loin pour la radio poubelle. Une vraie honte pour Québec. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.