/news/currentevents
Navigation

Agressé au Vieux-Port: II «criait de douleur»

Agressé au Vieux-Port: II «criait de douleur»

Coup d'oeil sur cet article

Le jeune homme qui aurait été poignardé par un proche de la mafia à la sortie des bars se tordait de douleur dans l’ambulance, où il a identifié son assaillant comme un «vieux cri*** de riche», selon un des premiers policiers arrivés sur la scène de crime.

• À lire aussi: Forcé de témoigner à la cour toute la nuit

• À lire aussi: Proche de la mafia accusé de voies de fait graves

• À lire aussi: Une relation mafieuse dans la mire du fisc pour un fournisseur de la Grande roue

«Il était en crise, il gigotait beaucoup, il criait de douleurs», a témoigné l’agent Alexis Nadeau, ce jeudi, au procès de Nicola Spagnolo.

Spagnolo, un proche du crime organisé, aurait commis son crime au Vieux-Port de Montréal dans la nuit du 2 août 2020. Ce soir-là, la victime alléguée était sortie prendre un verre avec des amis. Et à l’extérieur, il se serait adressé à une femme qui accompagnait Spagnolo. Ce dernier aurait peu apprécié le geste et, après une courte dispute, l’accusé aurait poignardé le jeune homme en pleine rue.

«On voyait une lacération de quelques centimètres, on pouvait voir ses intestins, beaucoup de sang s’était échappé», a témoigné l’agent Nadeau.

Une ambulance est rapidement arrivée. Et lors du transport à l’hôpital, le policier a tenté d’en savoir plus, afin d’essayer de retrouver l’agresseur.

«[Le jeune homme] était en état de crise, il a dit deux choses: ‘‘C’est un vieux cri*** de riche’’ et ‘‘j’en reviens pas qu’il m’a stabbé [poignardé]’’», a affirmé le policier.

Sauf qu’il n’a pas pu en savoir plus, tellement la victime se tordait de douleur. En contre-interrogatoire, l’agent a d’ailleurs admis que la victime l’avait envoyé paître en affirmant que les policiers «n’allaient rien faire, comme d’habitude».

Les enquêteurs ont toutefois identifié Spagnolo comme étant l’agresseur. Ce dernier, qui est accusé de voies de fait graves, a toutefois plaidé non coupable.

Son procès se poursuit ce vendredi.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.