/news/green
Navigation

Acheter des terres pour créer le plus grand espace naturel protégé privé du pays

Acheter des terres pour créer le plus grand espace naturel protégé privé du pays
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Un groupe de conservation demande aux Canadiens d'aider à acheter des terres ontariennes deux fois plus grandes que Toronto dans l'espoir d'en faire le plus grand espace naturel protégé privé au Canada. 

L'initiative, annoncée vendredi par Conservation de la nature Canada, se traduirait par l'achat de trois grandes étendues de forêt boréale située à l'est et au sud de Hearst en Ontario. Ensemble, elles couvrent 1 450 kilomètres carrés, soit plus de trois fois Montréal.

«Nous sommes vraiment ravis d'avoir la chance de travailler à cette échelle», a déclaré Kristyn Ferguson, directrice de programme à Conservation de la nature Canada. « Et ce n'est pas seulement la taille de la propriété. C'est ce qu'il y a.»

Le territoire, qui comprend plus de 100 lacs et 1 300 kilomètres de rivières et de ruisseaux, offre un habitat à un large éventail d'espèces indigènes, notamment de grands mammifères comme le lynx, l'ours noir, le loup et l'orignal, a indiqué Globe and Mail vendredi.

En cas de succès,Conservation de la nature Canada a déclaré mettre en œuvre un plan de gestion pour le bien qui assure la viabilité à long terme des espèces et des écosystèmes indigènes en coopération avec les groupes autochtones de la région.

Ottawa et la province se sont engagés à soutenir l'achat de la propriété de la société de pâtes et papiers Domtar inc., qui à son tour a offert de la vendre à un prix réduit. Conservation de la nature Canada, a déclaré avoir levé 33 millions de $ en financement public et privé combiné pour l'achat, mais qu'il avait besoin de 13 millions de $ supplémentaires pour conclure l'accord.

Bien que le terrain constituerait le plus gros achat de l'histoire du groupe de conservation, il ne représente encore qu'environ 1 % du territoire que l'Ontario doit protéger pour respecter les engagements internationaux en matière de biodiversité.

Le Canada s'est engagé à réserver 25 % de ses terres et de ses eaux à la nature d'ici 2025 et 30 % d'ici la fin de la décennie pour aider à faire face à une crise mondiale imminente de la biodiversité. En Ontario, les aires protégées couvrent actuellement moins de 11 % de la province. Environ 150 000 kilomètres carrés de terres protégées supplémentaires seraient nécessaires pour atteindre l'objectif de 2025.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.