/news/society
Navigation

Une fausse infirmière canadienne condamnée à sept ans de prison

Une fausse infirmière canadienne condamnée à sept ans de prison
AgenceQMI

Coup d'oeil sur cet article

Des dizaines de fausses identités et 30 ans à se faire passer pour une infirmière au Canada comme aux États-Unis...Démasquée et arrêtée en août dernier, une Canadienne de 50 ans a été condamnée vendredi à sept années de prison. 

Brigitte Cleroux, originaire du Québec, qui figure sur la liste noire des praticiens de l'Ordre des infirmières de l'Ontario, est aussi connue sous de nombreux autres noms.

La quinquagénaire a plaidé coupable en janvier de sept chefs d'accusation, dont usurpation d'identité et violence avec arme, pour avoir administré des médicaments et des injections à 20 patients dans une clinique de fertilité et une clinique dentaire.

Le juge de la Cour de l'Ontario Robert Wadden, cité par la chaîne publique anglophone CBC, a estimé que cela sapait "la confiance que notre société accorde à notre système de santé".

À plusieurs reprises ces 30 dernières années, elle est parvenue à disparaitre juste avant d'être démasquée.

Plusieurs victimes - des femmes ayant eu recours à une fécondation in intro ou de jeunes parents - ont expliqué leur traumatisme après avoir découvert qu'ils avaient été soignés par une fausse infirmière.

Un rapport psychiatrique ordonné par le tribunal a révélé que Brigitte Cleroux souffrait de nombreux troubles de la personnalité.

Cette dernière a reconnu les faits, mais se présente comme une victime, selon le tribunal.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.