/travel/destinations/quebec
Navigation

Promenade à l’île des Moulins

Promenade à l’île des Moulins
Photo courtoisie, Frédérique Barotte Le Moulin neuf, un ancien moulin à carder la laine.

Coup d'oeil sur cet article

Quand il commence à faire plus chaud et que les feuilles se mettent à pousser, le site historique de l’Île-des-Moulins à Terrebonne reprend vie et devient vraiment attrayant pour faire une marche. 

On y va aussi pour relaxer, en prenant place sur un banc avec vue sur les rapides de la rivière des Mille-Îles. 

Bâtiments bien préservés

On s’étonne de voir d’anciens bâtiments massifs en pierre si bien préservés. Il s’agit pourtant du deuxième chantier de reconstitution historique d’importance au Québec, le premier étant la place Royale de Québec.

Les bâtiments patrimoniaux, dont un moulin à farine, représentent le cœur d’un ensemble industriel du XIXe siècle. À l’origine, le site a été choisi en fonction du potentiel hydraulique relié au fort débit d’eau de la rivière à cet endroit, d’où la présence du barrage. 

Une halte à l’île Saint-Jean, avec vue sur l’île des Moulins.
Photo courtoisie, Tourisme Lanaudière
Une halte à l’île Saint-Jean, avec vue sur l’île des Moulins.

Le Bâtiment B

Peu après avoir traversé le petit pont de bois, on croise l’ancienne boulangerie. L’établissement produisait entre autres des « biscuits de matelots », un pain très sec pouvant se conserver longtemps et destiné aux voyageurs de la Compagnie du Nord-Ouest se déplaçant dans de grands canots.  

Aujourd’hui se trouve sous le même toit le Bâtiment B, un resto où les produits locaux, comme le pain, le fromage ou les champignons, sont privilégiés. Une terrasse borde la rivière. Elle ouvre en juin ou plus tôt le week-end quand il fait beau et chaud.  

Chemin faisant

Passé le Bâtiment B, sur le chemin, une affiche nous rappelle les précautions sanitaires courantes : se tenir à une distance de trois bernaches des autres visiteurs, soit un mètre. Comme partout où il y a du gazon à brouter le long des cours d’eau, les bernaches sont omniprésentes. 

À quelques pas se dresse le Moulin neuf, un ancien moulin à carder la laine. De là, on emprunte la voie piétonnière sur le barrage. À nos pieds rugissent les rapides. 

Chemin pédestre sur l’île des Moulins.
Photo courtoisie, Tourisme Lanaudière
Chemin pédestre sur l’île des Moulins.

La voie rejoint un sentier le long de l’île Saint-Jean, près d’un quartier résidentiel. Le sentier communique avec la TransTerrebonne, une voie partagée entre cyclistes et marcheurs. Sur la pointe de l’île, où l’on peut faire une halte, on a un autre point de vue sur les rapides. 

De retour sur l’île des Moulins, il est agréable d’en faire le tour. Ce n’est pas bien grand, mais les arbres qui bordent la rive en font un endroit plaisant pour marcher et ensuite poursuivre dans le Vieux-Terrebonne. 

  • COVID-19 : Avant vos déplacements, veuillez consulter les consignes sanitaires en vigueur.
  • quebec.ca/coronavirus

LE SITE HISTORIQUE DE L’ÎLE DES MOULINS

  • Accès libre
  • Chemins pour la marche
  • Lien avec la TransTerrebonne
  • Chiens : non autorisés
  • iledesmoulins.com

D’AUTRES IDÉES DE SORTIES

La TransTerrebonne

Passant par plusieurs espaces verts de Terrebonne, cette voie cyclable et pédestre comprend plusieurs tronçons et haltes pour une longueur totale de 50 km. Carte à télécharger sur Ondago. 


Montréal-Sherbrooke en vélo

Nouvel itinéraire sur deux roues à déguster par petites bouchées : la Véloroute gourmande, d’une longueur totale de 235 km. Haltes gourmandes et paysages variés. Service de transport de bagages. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.