/sports
Navigation

Il sème le bonheur et l’amour du sport autour de lui

Il sème le bonheur et l’amour du sport autour de lui
Daniel Deslauriers/Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Beau temps, mauvais temps, chaque jour qui passe, Phil Shaw chausse ses skis à roulettes et propage son message de bonheur et son amour pour le sport à travers les Laurentides. 

• À lire aussi: Trois pistes cyclables remarquables

Impossible de manquer ce phénomène sur la route 117 ou roulant sur la piste du parc linéaire Le P’tit Train du Nord, habillé de couleurs voyantes et équipé de son sac à dos, ses ballons et d’une vieille paire de skis qu’il traîne derrière lui pour ajouter un peu plus de poids à sa charge. Et il y a son petit chien Phily, son fidèle compagnon, qui prend place dans son sac à dos et vit chaque sortie avec fébrilité.

«Je suis un peu le Youppi du sport. Je veux inciter les gens à bouger, tout en s’amusant. Chaque sourire, chaque salut de la main, c’est un encouragement à continuer. Le bonheur, c’est contagieux et c’est à la portée de tous», souligne cet ex-représentant en systèmes de sécurité et entraîneur, qui a fondé depuis sa propre compagnie d’équipements de skis à roulettes.

Son nom est inscrit dans le Livre Guinness des records depuis qu’il a parcouru plus de 6000 km en 1995, d’Halifax à Vancouver, pour amasser des fonds pour la Société de l’arthrite. Ce sportif de 55 ans participe régulièrement aussi à des compétitions de ski de fond au Canada, aux États-Unis, mais surtout en Europe, pour le plaisir tout simplement.

Il sème le bonheur et l’amour du sport autour de lui
Daniel Deslauriers/Agence QMI

Loin de tous les standards

«Certains me trouvent bizarre et même un peu fou. Pour moi, c’est une saine folie qui me permet de m’épanouir, de me découvrir et de découvrir les autres.»

Les curieux, il l’avoue lui-même, sont toujours au rendez-vous. «On m’arrête souvent pour me demander pourquoi je fais cela. Je leur réponds que chaque rêve est important et qu’il faut aller jusqu’au bout. Il faut croire à tous nos petits moments de bonheur.»

Phil Shaw s’est installé à Val-Morin il y a moins d’un an et il est déjà connu de tous. «Les gens, camionneurs ou automobilistes, me klaxonnent ou m’envoient la main au passage. Certaines mamans ralentissent souvent en voiture pour permettre à leurs enfants de me dire bonjour. Ils disent alors: regarde maman, c’est Monsieur Bonheur. Certains me disent aussi que je suis le soleil de leur journée et qu’ils peuvent enfin sourire en ces temps difficiles.»

Lors de notre entretien, Phil Shaw a mentionné aussi la fois où il a été arrêté par un policier à Rosemère, un épisode qu’il n’oubliera jamais. «Je pensais avoir commis une infraction au Code de la route. Tout ce que voulait ce policier, c’était une photo avec moi pour les camarades de son poste», se réjouit ce passionné qui n’hésite pas, pendant la période des Fêtes, à se déguiser en lutin et à s’accrocher un arbre de Noël sur le dos.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.