/news/transports
Navigation

L’appel d’offres pour le démantèlement de la station de pompage Craig a été lancé

L’appel d’offres pour le démantèlement de la station de pompage Craig a été lancé
Michel Bellemare / AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Une étape importante vient d’être franchie dans le dossier de la préservation de l’ancienne station de pompage Craig située au pied du pont Jacques-Cartier, mais beaucoup reste à faire avant que cet élément patrimonial montréalais puisse commencer une nouvelle vie.

• À lire aussi: L’égout comme attraction touristique

La vieille structure construite en 1887 a fait partie du système d’égouts et d’aqueduc de la ville pendant une centaine d’années. Elle avait été conçue à l’époque pour contrer les inondations récurrentes qui affectaient Montréal au 19e siècle afin que les eaux excédentaires puissent être repompées vers le fleuve. Devenue obsolète au fil des améliorations et changements apportés au réseau d’égouts et dans la foulée de l’aménagement de la voie maritime du Saint-Laurent, elle a été mise hors service dans les années 1980. Abandonnée depuis des décennies maintenant, elle s’est grandement détériorée, comme peuvent le constater les milliers d’automobilistes qui la croisent sur leur chemin tous les jours.

L’appel d’offres pour le démantèlement de la station de pompage Craig a été lancé
PHOTO COURTOISIE: Office de consultation publique de Montréal

Son sort, longtemps incertain au grand dam des défenseurs du patrimoine, a finalement été assuré et précisé l’an dernier dans la version finale du Programme particulier d’urbanisme (PPU) des Faubourgs. Il est mentionné dans le PPU qu’elle sera sauvegardée et qu’elle aura à terme «une vocation culturelle et communautaire».

La station Craig, enclavée entre l’avenue Viger et la rue Notre-Dame, devra d’abord être démantelée en partie, entreposée temporairement, puis remontée sur son site au cours du réaménagement du secteur.

L’étape qui vient d’être franchie dans le dossier est la publication par la Ville de Montréal, plus tôt ce mois-ci, d’un appel d’offres pour, justement, la «déconstruction sélective et sécurisation de l’ex-station de pompage». Les soumissionnaires intéressés ont jusqu’au 5 mai pour soumettre leurs offres.

On pourrait donc en savoir plus prochainement sur la suite des choses, possiblement à l’ouverture des soumissions.

«Ce démantèlement se veut préventif et temporaire, le but étant de la reconstruire lorsqu'elle sera désenclavée des voies rapides de l'autoroute Ville-Marie», nous a expliqué Pierre-Luc Rivest, d’Espace Craig / Centre d'histoire et d'interprétation de la Craig, un organisme qui milite pour que l’ancienne station soit convertie en espace d'interprétation sur l’eau.

M. Rivest croit toutefois que la patience devra être au rendez-vous.

«Le tout est [...] un long processus impliquant des acteurs sur plusieurs paliers de gouvernement, tant municipal que provincial. La patience est donc de mise le temps que s'enclenche le PPU des Faubourgs, les travaux du REM de l'Est, etc.»

Selon lui, il pourrait s’écouler plusieurs années d’ici à ce que l’ancienne station de pompage soit ouverte au public avec une nouvelle vocation. Entre-temps, son organisme tente d’obtenir les permis nécessaires «afin de commencer à faire de l'interprétation sur le site (et possiblement des visites des installations au sous-sol) durant cette période transitoire».

Au sous-sol se trouvent notamment les pompes à vapeur qui n’ont pas été déplacées.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.