/entertainment/movies
Navigation

Le monde de Nate: un condensé de bonne humeur

BETTER NATE THAN EVER
Photo courtoisie, Disney Le jeune Nate Foster suivra son rêve de Pittsburgh à Broadway dans la comédie musicale Le monde de Nate.

Coup d'oeil sur cet article

C’est bien plus qu’un récit semi-autobiographique que le cinéaste Tim Federle porte à l’écran avec Le monde de Nate, mais bel et bien une lettre d’amour à Broadway et à ses aficionados. Et ces derniers le recevront comme une grosse bouffée de bonheur.

• À lire aussi: Il faut garder le passé en vie

• À lire aussi: L’œuvre méconnue d’une artiste marquante

• À lire aussi: Mariloup Wolfe à la tête du Festival du film de l’Outaouais

Jeune adolescent excentrique au quotidien tout ce qu’il y a de plus ordinaire, Nate Foster a un rêve bien précis : voir son nom sur la marquise des plus grands théâtres de Broadway. Le hic ? Sa famille, elle, n’approuve pas forcément ses ambitions. 

Il quitte ainsi sa banlieue de Pittsburgh en catimini pour répondre à l’appel des lumières rutilantes de la Grosse Pomme. Évidemment, une fois sur place, la réalité sera bien différente de celle qu’il s’était imaginée. 

Vision édulcorée

Certes, cette version de New York est passée maintes fois à travers le filtre Disney pour en ressortir édulcorée au possible. Mais ça, c’est de bonne guerre et, surtout, ça demeure digeste. On adhère donc à cette proposition sans la moindre résistance, accueillant cette orgie de lumières colorées, de chansons pop ensoleillées et d’avalanche de bons sentiments. Et très sincèrement, ça fait du bien. 

Tout ça repose sur les bien frêles épaules du jeune Rueby Wood, franchement solide pour sa première apparition à l’écran. Ce qu’il lui manque d’aplomb – ça viendra avec les années, on n’en doute aucunement – il le compense largement avec son charisme et ses aptitudes vocales.

C’est malheureusement Lisa Kudrow qui a tiré la plus courte paille ici, se retrouvant avec un personnage à peine esquissé qui la force à se rabattre sur des tics et manies ramenant à l’esprit le personnage de Phoebe Buffay, son alter ego de la célèbre série Friends. On ne peut pas la blâmer. Mais on ne peut pas s’empêcher de penser qu’une actrice de son talent aurait mérité mieux.  

Le monde de Nate ★★★★  

  • Un film de Tim Federle 
  • Avec Rueby Wood, Joshua Bassett et Lisa Kudrow. Disponible sur Disney+ 
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.