/sports/football
Navigation

Paul Eddy Saint-Vilien fait le saut dans la LCF

Paul-Eddy Saint-Vilien
Photo d'archives, Journal de Québec Paul Eddy Saint-Vilien

Coup d'oeil sur cet article

Paul Eddy Saint-Vilien a été embauché à titre d’assistant en défensive chez le Rouge et Noir d’Ottawa, lundi. 

Il s’agit d’un premier emploi dans la Ligue canadienne de football (LCF) pour le Québécois qui a passé les quatre dernières années avec les Ravens de Carleton.    

«Ça fait plus de 20 ans que je suis un “coach” de football et on m’a offert cette opportunité de passer chez les pros. C’est quelque chose qui ne se présente pas tous les jours et je me suis dit qu’il était temps pour moi d’essayer cette nouvelle expérience», a indiqué Saint-Vilien au bout du fil.

«Je respire pour le football, c’est vraiment ma passion. C’est quelque chose qui a amené tellement du positif dans ma vie. J’en ai fait un métier et aujourd’hui, c’est un rêve de “p'tit cul” qui se réalise en faisant le saut chez les professionnels.»

L’homme de football était jusqu’à tout récemment l’entraîneur-chef par intérim du club universitaire ottavien. Il a aussi occupé le poste de coordonnateur en défensive avec les Ravens, et ce, depuis la campagne 2018.

Précédemment, il a passé sept saisons dans le giron des Carabins de l’Université de Montréal. Avec les Bleus, il a notamment été coordonnateur défensif, entraîneur des secondeurs et responsable des demis défensifs. Le «coach» d’expérience a aussi été l’entraîneur-chef des Nomades de Montmorency entre ses deux séjours avec les Carabins, soit en 2012 et 2013.

Une adaptation

De nature humble, Saint-Vilien ne fera pas le saut dans la LCF en croyant qu’il détient la science infuse. Il devra en effet composer pour la première fois avec des athlètes professionnels.

«Je vais m’adapter et apprendre. Quand tu es joueur, tu t’adaptes à tous les niveaux que tu franchis. C’est la même chose quand tu es un entraîneur», a affirmé celui qui a porté les couleurs des Spartiates du cégep du Vieux-Montréal et du Rouge et Or de l’Université Laval comme joueur.

Pour le soutenir dans sa transition, Saint-Vilien aura la chance de renouer avec plusieurs visages familiers chez les footballeurs du Rouge et Noir. Lors de ses nombreuses expériences comme entraîneur, il a déjà côtoyé Ketel Asse, Adam Auclair, Dan Basambombo, Kene Onyeka, Justin Howell et Antoine Pruneau.

Ce sera d’ailleurs bien spécial de retrouver le dernier de cette liste.

«C’est un gars que j’ai recruté quand il sortait du cégep et qui est devenu un ami, a dit Saint-Vilien à propos de Pruneau. Il m’a d’ailleurs aidé à Carleton cet hiver en occupant le poste de coordonnateur défensif. Je pense que notre premier match ensemble avec le Rouge et Noir sera quelque chose et qu’il va y avoir de l’émotion.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.