/sports/hockey
Navigation

Gauthier espère un meilleur sort

L’attaquant n’a disputé que trois matchs depuis le 15 mars

HKN-SPO-MONTREAL-CANADIENS-V-NEW-YORK-RANGERS
Photo AFP Julien Gauthier a été puni pour avoir commis de l’obstruction sur le gardien Samuel Montembeault.

Coup d'oeil sur cet article

NEW YORK | « Peux-tu entrer dans le bureau de l’entraîneur, frapper sur le bureau et dire : “Je veux jouer” ? »

La question du collègue Marc-André Perreault a été posée de façon mi-sérieuse, l’objectif étant davantage de soutirer un sourire à Julien Gauthier. L’attaquant des Rangers a plutôt profité de l’occasion pour livrer, en partie, le fond de sa pensée.

« J’aimerais bien ça, mais je n’ai eu aucune conversation. Zéro. Depuis des mois, a lancé le Québécois de 24 ans. Ce n’est pas le néant, mais ce n’est pas évident comme situation. 

« Ils ne m’ont pas approché. Ce n’est pas toujours facile », a-t-il ajouté.

Mercredi, face au Canadien, Gauthier ne disputait qu’un troisième match depuis le 15 mars. Il a regardé les 18 autres depuis la passerelle de presse.

« Ce n’est pas agréable, mais il faut continuer de travailler fort, de pratiquer fort et tu ne sais jamais ce qui peut arriver », a déclaré celui que les Blueshirts ont acquis des Hurricanes en février 2000.

Fait pour les séries

Joueur de troisième ou quatrième trio, touchant à la glace en moyenne pendant 10 min 14 s, Gauthier vivait déjà une situation précaire dans la formation dirigée par Gerard Gallant. Les acquisitions de Frank Vatrano de Tyler Motte et d’Andrew Copp, à l’approche de la date limite des transactions, l’ont fait basculer hors de celle-ci.

« Ça a commencé à la date limite des échanges. On a amené trois ou quatre joueurs et personne n’est sorti. Alors, tu es pogné avec un trio et demi de joueurs en extra », a-t-il indiqué.

S’il a pu réintégrer la formation, c’est en grande partie en raison des blessés qui minent l’équipe new-yorkaise. Son objectif est maintenant de prouver qu’il a ce qu’il faut pour aider cette équipe à faire un bout de chemin en séries éliminatoires.

« Je suis un joueur assez physique doté d’une bonne vitesse. J’amène des éléments qu’une couple de gars ne peuvent pas amener », a-t-il soutenu.

Un lourd mandat

Les Rangers tenteront de remporter une première ronde de séries éliminatoires depuis le printemps 2017. D’ailleurs, officiellement, ils n’ont pas participé au tournoi printanier depuis ce même mois d’avril puisque, en 2020, les Rangers avaient été éliminés lors de la ronde de qualification, dans la bulle torontoise.

« On a une bonne équipe. On a vraiment amélioré notre jeu d’équipe. Je pense qu’en série, on peut faire du dommage, mais, en même temps, c’est tellement volatile. On ne sait jamais. Il y a tellement de bonnes équipes cette année. »

La parité est telle que les huit équipes de l’Association de l’Est qui participeront aux séries éliminatoires ont récolté au moins 100 points. Il s’agit d’une première dans l’histoire de la LNH.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.