/news/society
Navigation

Recensement: les baby-boomers représentent moins du quart de la population canadienne

Coup d'oeil sur cet article

La génération des baby-boomers représente pour la première fois depuis la fin du baby-boom moins du quart de la population canadienne, même si cette dernière est de plus en plus vieillissante, selon les données du recensement de 2021. 

Les personnes âgées de 56 à 75 ans représentent donc 24,9 % de la population en 2021, un nombre en forte baisse alors qu’elles étaient 41,7 % en 1966, lorsqu’elles étaient âgées de moins de 20 ans.

«L’arrivée des baby-boomers aux âges plus avancés accentue progressivement les pressions sur le système de soins de santé et de soins à domicile, ainsi que sur les régimes de retraite, même si nombre de ces personnes font actuellement le choix de rester plus longtemps sur le marché du travail», a indiqué Statistique Canada dans son portait générationnel de la population, mercredi.

La pénurie de main-d’œuvre risque cependant de perdurer au pays, alors que la population active est la plus âgée qu’elle n’a jamais été au Canada. Un adulte en âge de travailler sur cinq est ainsi plus proche de l’âge de la retraite que du début de sa carrière.

En général, la population canadienne est de plus en plus vieillissante. Près de 2,3 % des résidents ont 85 ans et plus en 2021, soit une croissance de 12 % par rapport à 2016.

Cette génération pourrait notamment tripler et atteindre près de 2,5 millions de personnes d’ici 2046, ce qui représenterait un poids supplémentaire sur les services de soins et les résidences pour les personnes âgées.

L’arrivée de la nouvelle génération risque également d’être retardée, alors que la fécondité de la population canadienne est en baisse depuis 2016 en atteignant un creux de 1,4 enfant par femme en 2020. La crise sanitaire aura aussi une influence, puisqu’une Canadienne sur cinq compte reporter ses projets de maternité pour cette raison.

Les millénariaux de plus en plus présents

Les millénariaux, nés entre 1981 et 1996, pourraient devenir dès 2029 la génération comptant le plus grand poids démographique au pays, remplaçant alors les baby-boomers qui occupent la première place jusqu’à présent.

La population de 25 à 40 ans est d’ailleurs celle qui a augmenté le plus rapidement depuis le dernier recensement de 2016, avec un bond de 8,6 %. «Cette hausse s’explique par l’immigration, malgré l’incidence de la pandémie de COVID-19 sur l’immigration récente», selon l’agence fédérale.

À l’inverse, la génération X, soit ceux compris entre les baby-boomers et les millénariaux, n’atteindra jamais la majorité de la population canadienne.

«En 2036, au moment où sa taille devrait dépasser pour la première fois celle des baby-boomers, le nombre de millénariaux et le nombre de personnes de la génération Z pourraient déjà̀ être bien plus élevés que celui de la génération X», a expliqué Statistique Canada.

Des données sur les personnes transgenres et non binaires

En ajoutant une nouvelle question sur le genre lors de son recensement de 2021, le Canada est devenu le premier pays à obtenir des données sur la diversité de genre.

La population transgenre et non binaire représente donc 0,33 % des Canadiens âgés de 15 ans et plus au pays.

Selon Statistique Canada, «les proportions de personnes transgenres ou non binaires sont de trois à sept fois plus élevées chez les membres de la génération Z et les millénariaux que les autres générations, avec respectivement 0,79 % et 0,51 %.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.