/finance/news
Navigation

Des comptes toujours chiches en intérêt

Pink piggy bank with coins on pastel blue background. 3d rendering
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Je suis toujours curieux de voir les fluctuations des taux offerts sur les comptes dits « à intérêt élevé » (CIC), surtout de ce temps-ci. 

Je sais, ce n’est pas avec ça qu’on devient riche, mais j’aime toujours mieux y déposer mes réserves plutôt que dans un compte « chèque » ou un compte « d’épargne » standard. Au bout d’une année, ça finit par faire quelques dizaines, sinon des centaines de dollars de plus dans les poches. Ça ne compense pas tous les dommages de l’inflation, mais je préfère un petit revenu à des frais bancaires. 

La question donc : est-ce que ça monte là aussi ? 

Des taux qui montent

Ici, c’est la même logique qu’avec les taux hypothécaires, mais dans le sens inverse. Vous savez, les prêteurs sont toujours plus prompts à ajuster leur grille quand les taux montent que lorsqu’ils descendent.

Pour ce qui est de payer des intérêts, les institutions financières ne se pressent jamais pour offrir de meilleures conditions aux épargnants quand les taux repartent en hausse. Ça contraste avec la rapidité avec laquelle elles réduisent les intérêts lorsque le vent tourne dans l’autre direction.  

Voici un tableau des entreprises qui proposent les comptes les plus généreux au Québec. À l’exception de LBC Numérique (Banque Laurentienne), ce ne sont pas des noms familiers. Oubliez les grandes enseignes connues, elles n’offrent que des peanuts, et encore, pas beaucoup. 

COMPTES D’ÉPARGNE À INTÉRÊT ÉLEVÉ LES PLUS GÉNÉREUX (OFFERTS AU QUÉBEC)

Institutions Taux au 2 mars Taux au 26 avril
Alterna Bank 0,90 % 0,90 %
LBC Numérique 1,15 % 1,15 %
Achieva Financial 1,10 % 1,50 %
MAXA Financial 1,00 % 1,50 %
Oaken Financial 1,32 % 1,60 %
Peoples Trust 1,10 % 1,60 %
AcceleRate Financial 1,25 % 1,70 %

Comme on peut le constater, les banques virtuelles suivent plus ou moins la parade. Dans le meilleur des cas, on peut avoir 1,70 %. Pour une des rares fois, on ne peut guère trouver mieux ailleurs au pays (Ideal Saving offre 1,76 %, sauf au Québec). 

On se souviendra que LBC Numérique avait lancé son compte en grande pompe avec un taux exceptionnel de 3,3 %, trois mois avant le début de la pandémie. Les intérêts offerts n’ont pas arrêté de dégonfler depuis ce temps-là, et la remontée généralisée des taux à laquelle on assiste depuis quelque temps ne semble pas vouloir lui redonner du tonus. 

En octobre dernier, la petite banque représentait l’une des meilleures options pour les Québécois. Elle est aujourd’hui largement surclassée. 

D’autres options

Les CIC sont parfaits pour conserver ses liquidités. L’avantage des liquidités, c’est qu’on peut les déployer presque instantanément. Elles sont utiles pour les projets à très court terme ou pour les urgences. 

Cependant, si on dispose d’un surplus dont on n’a pas besoin avant 12 à 24 mois, les certificats de placement garanti (CPG) offrent des taux plus intéressants. Les améliorations sont plus manifestes de ce côté-là. 

Oaken Financial, par exemple, propose des CPG d’un an à 3,10 %, et à 3,70 % sur une échéance de deux ans. Pour ceux qui sont prêts à bloquer leur argent pour trois ans, les intérêts montent à 4,05 %. Ça fait longtemps qu’on a vu ça. 

Encore là, ce ne sont pas des gains qui feront de vous un potentiel acheteur de Twitter, mais ça commence à être pas pire pour un endroit où placer son argent à moyen terme, en lieu sûr.     

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.