/sports/opinion/columnists
Navigation

Des funérailles nationales, pas un show...

NHL-HOCKEY-BELIVEAU
Photo REUTERS Des funérailles nationales avaient été célébrées pour Jean Béliveau en décembre 2014 à la basilique Marie-Reine-du-Monde. Guy Lafleur était un des porteurs du cercueil.

Coup d'oeil sur cet article

Cette fois, il n’y aura pas de bras de fer politique. Le 12 mai 1982, à Berthierville, 5000 personnes virent sortir Joann Villeneuve de l’église. Cheveux noirs, yeux vitreux de douleur, elle était accrochée au bras de Pierre Elliott Trudeau.

• À lire aussi: Bravo au Canadien!

René Lévesque en souliers à semelles crêpées suivait derrière.

C’était quelques mois seulement après la nuit des longs couteaux et une Constitution enfoncée dans la gorge du Québec lors d’une nuit de trahison.

Et le grand protecteur fédéral s’était aussi attribué le droit d’accompagner la veuve jusqu’au parvis de l’église. La photo avait fait le tour du monde. 

Heureusement, avec les funérailles nationales de Guy Lafleur, tous les gens impliqués dans la préparation s’entendent pour que Guy Lafleur et sa famille demeurent au centre de la cérémonie. 

Et qu’on se rappelle en tout temps que des funérailles, fussent-elles nationales, demeurent une célébration religieuse et pas un show pour la télé.

DES FUNÉRAILLES NATIONALES

Quatre parties sont présentement impliquées dans la préparation des funérailles. C’est le gouvernement de la nation québécoise qui offre les funérailles. Il va sans dire que le bureau de François Legault et les spécialistes du protocole sont en contact constant avec le bureau de France Margaret Bélanger, présidente du Groupe CH.

Puisque ce sont des funérailles nationales, c’est le gouvernement qui décide quel corps de police formera la garde d’honneur, la couleur des fleurs et la couleur bleue des cartons. Et autres points protocolaires semblables.

Ce sont également les spécialistes du gouvernement qui voient aux invitations pour les ministres, pour Dominique Anglade, la cheffe de l’opposition, et pour les autres hommes et femmes politiques qui seront présents. Le gouverneur général, le lieutenant-gouverneur et les autres personnalités publiques et politiques sont également du ressort du gouvernement.

Cependant, ce n’est pas un bar ouvert pour la classe politique et le gouvernement Legault. Il y a 1380 places dans la basilique Marie-Reine-du-Monde, et le Canadien ne passera pas deuxième.

Autrement dit, Yvan Cournoyer, le plus âgé des capitaines vivants de la Flanelle, ne se retrouvera pas dans la dixième rangée. 

Ni Gary Bettman ni les autres grands patrons de la Ligue nationale. Et les anciens Canadiens sont déjà préparés pour les funérailles : « Tout se passe en collaboration. Il ne faut jamais oublier Lise Lafleur et les enfants et membres de la famille Lafleur. Ils sont consultés sur toutes les décisions », explique France Margaret Bélanger.

On attend également la visite d’anciens adversaires de Lafleur, mais aucune information sur le sujet n’est présentement disponible.

Peut-être même que Shea Weber pourrait être dans la basilique. Il va alors voler le show.

UNE CÉRÉMONIE RELIGIEUSE

Mme Bélanger, qui vit des journées de travail de 18 heures, souligne également un point qu’on semble oublier : « Il y a un quatrième partenaire dans la préparation. Monseigneur Christian Lépine et le diacre Benoit Thibault font un travail colossal pour nous aider. Des funérailles, même nationales, demeurent une cérémonie religieuse pour souligner le départ de Guy Lafleur. Il faut rappeler l’homme qu’a été Guy Lafleur et souligner que son épouse et sa famille demeurent et vivent un deuil. Nous voulons respecter ce caractère sacré et religieux », dit-elle.

Si la température le permet, des écrans géants seront installés sur la place et dans les rues avoisinantes pour que les fans ou les citoyens puissent participer au recueillement et saluer une dernière fois le légendaire Démon blond.

Ce n’est pas une première pour le Canadien, puisque Maurice Richard et Jean Béliveau ont eu droit à des funérailles nationales. Mais l’amplitude de la vague d’amour pour Guy Lafleur apporte une autre dimension à la cérémonie.

C’est pourquoi on tente de se rappeler régulièrement que toutes funérailles sont à la base une cérémonie religieuse. On veut absolument éviter un dérapage quelconque, puisqu’en 2022 les médias sont omniprésents, et la tentation d’un coup d’éclat est toujours possible.

Il reste encore des choses à régler. Qui sera invité à parler ? On pense à Martin Lafleur qui a été l’homme de confiance de son père depuis plusieurs années. Peut-être que le premier ministre François Legault, un fan de Lafleur et du Canadien, profitera de l’occasion. 

Quant à la sortie de la basilique, Justin Trudeau, s’il est invité, ne devrait pas répéter le coup de son père. 

Céline Dion avait quitté la basilique Notre-Dame au bras de René-Charles, son fils, lors des funérailles nationales de René Angélil. 

Sans doute que Martin et Mark accompagneront leur mère... 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.