/sports/soccer/cf-montreal
Navigation

CF Montréal | Atlanta United FC: prolonger la séquence

Le CF Montréal peut égaler un record d’équipe avec un match nul ou une victoire

SOCCER-USA/
Photo USA TODAY Sports Romell Quioto avait été frustré par le gardien du Atlanta United FC Brad Guzan lors de la visite du CF Montréal à Atlanta en mars dernier.

Coup d'oeil sur cet article

La dernière fois que le CF Montréal a affronté l’Atlanta United FC, il a amorcé une séquence de cinq matchs consécutifs sans défaite dans la MLS.

Cette série heureuse pourrait être prolongée à six cet après-midi quand Atlanta est justement le visiteur au Stade Saputo. Ajoutons à ça un match nul en Ligue des champions dans la rencontre précédant ce verdict nul de 3 à 3 en Géorgie, le 19 mars dernier.

Si l’équipe devait engranger au moins un point cet après-midi, elle égalerait un record d’équipe avec un sixième match sans défaite en MLS.

« Cinq de suite sans défaite, c’est un beau chiffre et c’est le genre de statistique qui est nécessaire pour accéder aux séries éliminatoires », a insisté Alistair Johnston.

« Mais le plus important, c’est de récolter les trois points à la maison. »

Et pourtant, le match à Atlanta avait laissé un goût très amer dans la bouche de l’équipe qui a eu une pause de deux semaines par la suite pour digérer tout ça.

Avance perdue

« Ce match a été le plus difficile à digérer de la saison, a reconnu Alistair Johnston. Mais on a su le transformer en positif et nous nous sommes nourris de ça.

« Nous avons été en mesure de nous recentrer et nous avons mis en application les principes de l’entraîneur. »

Pour comprendre, il faut savoir que, contre toute attente, Montréal s’était forgé une avance de 3 à 1 en première demie. Les choses ont encore tourné en faveur des Montréalais quand Dom Dwyer a reçu un carton rouge à la 67e minute.

Mais Atlanta s’est retroussé les manches et la chaîne montréalaise a lâché. Les locaux ont marqué à la 85e minute et ont créé l’égalité dans les arrêts de jeu (90+2). 

« On maîtrisait le match et on s’est tiré dans le pied. C’est une leçon qu’on a apprise », a assuré Rudy Camacho. »

En contrôle

On comprend encore mieux pourquoi la pilule a été difficile à avaler quand Wilfried Nancy soutient que son équipe a joué un bon match malgré l’issue décevante.

« Ce que j’ai aimé dans le premier match, c’est la façon dont on a conservé le ballon à 11 contre 11. J’avais l’impression que mes joueurs étaient en contrôle et calmes avec le ballon. »

Et pourtant, l’équipe aurait pu se liquéfier après une telle déception, mais le match nul a plutôt cristallisé les efforts du groupe.

« C’est difficile de ne pas se rappeler comment ce match s’est terminé, a reconnu Johnston. C’était crève-cœur, mais c’était un peu comme si ça devait se passer ainsi, surtout quand le troisième but est entré. C’était notre histoire à ce moment de la saison. »

« Maintenant, nous avons trouvé notre erre d’aller avec plusieurs matchs sans défaite. »

Apprentissage

Comme Wilfried Nancy est un formateur de cœur, il a choisi de prendre la situation comme un apprentissage à transmettre à son équipe. Il a ouvert la discussion afin que tout le monde contribue à la recherche de solutions.

« J’ai donné la parole aux joueurs quand on est revenus sur le match. Je voulais avoir leur ressenti. »

Et ses hommes ont su rebondir de telle sorte que la semaine dernière, contre l’Union de Philadelphie qui est la meilleure équipe dans l’Est, il n’a pas flanché malgré un retard d’un but.

« J’ai beaucoup aimé comment nous avons conservé le ballon contre Philadelphie qui est une équipe dont le taux de buts attendu est assez élevé. Nous avons été en mesure de les empêcher d’avoir des chances dans les 15 dernières minutes.

Au dernier match, les joueurs se sentaient bien. Ils savaient que même si on prenait un but, on pouvait revenir. »  

Décimée par les blessures 

L’Atlanta United FC est une équipe décimée, mais personne chez le CF Montréal ne va la prendre à la légère.

En l’espace de quelques semaines, la formation de la Géorgie a perdu trois joueurs de premier plan pour une période prolongée.

Josef Martinez (genou) devrait être absent pour encore quatre à six semaines. Les nouvelles sont moins bonnes dans le cas du gardien Brad Guzan, dont la saison est terminée en raison d’une rupture du tendon d’Achille. Le gardien Dylan Castanheira est lui aussi blessé au tendon d’Achille.

Le milieu Osvaldo Alonso s’est quant à lui déchiré le ligament croisé intérieur et ne rejouera plus cette saison.

Attention

Wilfried Nancy a brandi un drapeau rouge quand il a été question des blessures qui affectent l’adversaire du jour.

« Attention, il ne faut pas qu’on regarde leur histoire. Ils ont de bons joueurs et un plan qui est clair. Ils aiment avoir le ballon et ils ne vont pas changer leur jeu parce qu’ils ont des blessés. »

Alistair Johnston a surtout parlé de malchance pour décrire ce qui se produit à Atlanta.

« C’est probablement l’équipe la plus malchanceuse en ce qui concerne les blessures dans les 15 derniers mois.

« Je me rappelle les avoir affrontés l’an passé et c’était comme jouer contre Atlanta FC 2. Malgré tout, ils sont capables de rivaliser. »

Près d’un échelon

En marquant le 131e but de sa carrière contre Philadelphie la semaine dernière, Kei Kamara s’est approché à deux buts de Jaime Moreno et de la 4e place parmi les meilleurs buteurs dans l’histoire de la MLS.

« Je suis au courant parce qu’il n’arrête pas d’en parler dans le vestiaire, a lancé Alistair Johnston en éclatant de rire. Il en parle beaucoup et même Victor a commencé à en parler. J’en attends deux de lui ce week-end. »

Blague à part, il a fait l’éloge de son coéquipier qui semble être vraiment apprécié dans son nouveau vestiaire.

« Ça témoigne de sa longévité. Il a 37 ans, mais il ne les fait pas. Il bouge encore avec fluidité. Si je suis encore dans cette forme à 37 ans, je serai très heureux. »  

L’adversaire en 5 points  

  • Un gros morceau  

Le CF Montréal ne se plaindra sûrement pas du fait que Josef Martinez ne sera pas en uniforme cet après-midi. Le Vénézuélien est de nouveau le meilleur marqueur d’Atlanta avec deux buts et deux passes décisives en cinq rencontres.  

  • Pas mal pris  

En l’absence de son gardien numéro un, Brad Guzan, Atlanta n’est pas tellement mal pris avec Bobby Shuttleworth. Le vétéran de 34 ans a été titulaire pendant plusieurs saisons avec la Nouvelle-Angleterre, le Minnesota et Chicago. 

  • En bonne position  

Malgré les blessés, Atlanta continue de tirer son épingle du jeu et figure au 4e rang de l’Association Est de la MLS avec 11 points et une fiche de trois victoires, trois défaites et deux verdicts nuls. C’est plus difficile à l’étranger avec un dossier de 1-3-0. 

  • En dents de scie  

La saison d’Atlanta se déroule en dents de scie et l’équipe géorgienne n’a pas réussi à aligner deux victoires de suite. Après une séquence de trois matchs sans défaite, elle vient d’en connaître trois sans victoire et a été blanchie deux fois. 

  • Muet sur la route  

On ne peut pas dire que l’attaque d’Atlanta casse tout cette saison avec dix buts en huit matchs, dont trois contre le CF Montréal. Et à l’étranger, c’est encore pire avec deux toutes petites réussites en quatre rencontres. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.