/lifestyle/family
Navigation

Tous au potager!

Coup d'oeil sur cet article

Allez ! Sortez dehors et jardinez dès maintenant ! N’attendez surtout pas le mois de juin pour semer et planter dans votre potager ou sur votre terrasse certains légumes qui résistent bien au froid.

La bette à carde, la betterave, le kale, le chou, le brocoli, l’épinard, la laitue, l’oignon, le pak choi, le poireau, les pois mangetout et les radis supportent bien les températures fraîches, voire sous le point de congélation dans certains cas. 

Ces plantes comestibles peuvent être cultivées à l’extérieur dès le mois d’avril, en pleine terre ou en contenant, aussitôt que la température dépasse les 5 °C. Toutefois, si on annonce un gel tardif, il est préférable de couvrir temporairement les jeunes plants avec un agrotextile ou un polyéthylène jusqu’à l’arrivée de temps plus cléments. 

Voici la description de quelques plantes comestibles qui supportent bien le froid et que vous pouvez cultiver dès maintenant en pleine terre dans votre potager ou en contenant sur votre terrasse.

Betteraves  

Photo courtoisie, maraknows.com

Le semis ou la plantation des betteraves peuvent être effectués quelques semaines avant les derniers gels printaniers, soit dès la fin d’avril dans les régions de Montréal et d’Ottawa.

Les betteraves apprécient le plein soleil ainsi qu’un sol argileux amendé de compost et bien drainé. On doit mettre les semences en terre à une profondeur d’environ 13 mm (1/2 po). La récolte des betteraves se fait habituellement 60 jours après le semis, mais on peut aussi récolter les jeunes feuilles 15 à 20 jours seulement après la germination, afin de les manger en salade.

Carottes  

Photo courtoisie, health.clevelandclinic.org

Le semis des carottes peut être effectué trois à quatre semaines avant le moment où tout risque de gel est pratiquement nul dans votre région et jusqu’à deux ou trois semaines après cette date. Dans le sud du Québec, il est donc possible de semer les carottes dès la fin d’avril ou le début de mai afin d’obtenir une récolte hâtive. En faisant deux ou trois semis successifs, entre le début de mai et la fin de juin, la récolte se prolongera ainsi jusqu’à l’automne. Selon les cultivars, la récolte se fait habituellement entre 55 et 70 jours après le semis.

Il faut mettre les semences de carotte en terre à une profondeur d’environ 1 cm (1/2 po). Comme les semences sont minuscules, il est très difficile de les espacer convenablement. Certains jardiniers s’astreignent ensuite à éclaircir les plants en coupant ceux en surplus à l’aide de ciseaux. Pour faciliter le semis, il est plutôt recommandé d’acheter des semences de carottes enrobées d’argile ou disposées dans un ruban de papier biodégradable.

D’autre part, il arrive parfois qu’un petit insecte, appelé mouche de la carotte, ponde ses œufs sur les racines de cette plante. Les larves, qui sont blanches, dévorent les carottes en y creusant des trous et des galeries. Cette mouche pond habituellement ses œufs en deux vagues successives. La première ponte a lieu vers la fin de mai et la seconde, plus dévastatrice, se produit en août ou au début de septembre.

Certaines études scientifiques ont démontré que le fait de couper ou de toucher beaucoup le feuillage des carottes aurait pour effet d’attirer la mouche de la carotte. La façon la plus efficace d’éviter que les carottes soient la proie de cet insecte est de les recouvrir d’un agrotextile, particulièrement au moment de la deuxième ponte en fin d’été.

Kale  

Photo courtoisie, www.healthline.com

Le kale est en fait un chou dont les feuilles frisées ne prennent pas une forme pommée. Puisqu’il est particulièrement résistant au froid, on peut semer les graines de ce légume à l’extérieur dès la mi-avril. Les semences doivent être mises en terre à une profondeur de 13 mm (1/2 po). Il est aussi possible de transplanter au jardin des semis de kales en pots achetés au marché ou dans une jardinerie ou qu’on a partis soi-même à l’intérieur.

Le kale a une préférence pour les terres argileuses riches et humides exposées à six heures d’ensoleillement et plus. Il est également très bien adapté à la culture en contenant.

Laitue  

Photo courtoisie, www.desjardins-inspirations.fr

Comme elle tolère mal les chaleurs estivales, il est préférable de faire le semis de la laitue en pleine terre dès la fin d’avril ou en mai afin de pouvoir effectuer la récolte avant la mi-juillet. Qu’on le plante au plein soleil ou à la mi-ombre, ce légume-feuille pousse bien dans un sol léger et frais, bien ameubli et amendé d’un peu de compost.

Pak choi  

Photo courtoisie, www.seedway.com

Le pak choi – aussi appelé bok choy – est un proche parent asiatique du chou qui possède des tiges et nervures blanches. Cette plante réputée pour sa tolérance au froid peut être cultivée tôt en saison, en avril et en mai. Le semis hâtif permet d’éviter que ce légume subisse les chaleurs estivales qui ont généralement pour effet d’initier sa floraison et d’altérer sa qualité gustative. « Asian Delight », « Canton » et « Joi Choi » sont d’ailleurs quelques variétés qui ne fleurissent pas aussi rapidement à l’arrivée du temps chaud.

Le pak choi apprécie le plein soleil et un sol léger riche en compost, frais, mais bien drainé. La transplantation étant difficile, mieux vaut faire un semis directement en pleine terre. La récolte du pak choi se fait rapidement, soit à peine 45 à 50 jours après le semis. 

Pois mangetout  

Photo courtoisie, cookingwithalison.com

Puisqu’ils tolèrent particulièrement bien le froid, les pois mangetout peuvent être semés dès la mi-avril dans le sud du Québec et de l’Ontario. Il n’est pas absolument nécessaire d’attendre la production de fruits pour consommer cette plante. Trois à quatre semaines après le semis, on peut déjà récolter les jeunes pousses.

Radis  

Photo courtoisie, timesofindia.com

Puisqu’ils tolèrent particulièrement bien le froid, les radis figurent parmi les légumes qui peuvent être semés le plus hâtivement au jardin, soit dès le dégel du sol en avril. Comme leur croissance est très rapide, on peut faire la récolte des radis une trentaine de jours seulement après le semis. Voici quelques cultivars de radis colorés à mettre à l’essai dans votre potager : « Déjeuner Français », « Helios », « Purple Plum » et « White Beauty ».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.