/finance/business
Navigation

Stéphane Bancel: l’homme qui a rassuré l’ex-président Trump

Le patron de Moderna savait que son vaccin marcherait

ABACA-PRESS/
Photo d'archives, REUTERS Mars 2020, le président Donald Trump observe le patron de Moderna, Stéphane Bancel, lors d’une réunion de sa cellule de crise contre le coronavirus.

Coup d'oeil sur cet article

Nous sommes en mars 2020. Donald Trump, les bras croisés, observe Stéphane Bancel, le patron de la pharmaceutique Moderna. Ce que dit l’homme d’affaires français à ce moment-là rassure le président américain. Un de ses conseillers à Washington aurait même dit : « Cet homme va peut-être sauver le monde ».

• À lire aussi: Trump va participer au rassemblement d’un candidat accusé d’agression sexuelle

• À lire aussi: Des auditions publiques sur l’assaut du Capitole américain prévues en juin

• À lire aussi: Séparés sous Trump, plus de 200 enfants migrants ont retrouvé leur famille

Plus de deux ans plus tard, avec une pandémie qui tire à sa fin, on peut effectivement dire que Stéphane Bancel a joué un rôle majeur. 

« Je n’ai rien promis à Donald Trump. Mais je lui ai dit que notre vaccin allait marcher, parce qu’on avait déjà fait neuf vaccins à l’ARN messager. On avait aussi travaillé sur un autre virus de la famille des coronavirus », raconte-t-il en entrevue au Journal.

Un président « impatient »

Il admet que le président « était impatient » et aurait voulu avoir un vaccin sur-le-champ. Mais tous les dirigeants de la planète étaient sur les dents. Heureusement, Moderna avait pris une longueur d’avance et avait pu développer un vaccin en un temps record, comme sa concurrente Pfizer.

« J’étais à la Maison-Blanche, début mars 2020, et le produit était en essais cliniques une ou deux semaines après », relate-t-il.  

Fort impopulaire à ce moment de sa présidence, Trump a tout de même investi des sommes importantes afin de développer un vaccin américain. 

« Les États-Unis ont mis environ 1 milliard de dollars. Le gouvernement a financé les études cliniques dont tous les pays ont bénéficié. Car on a soumis les dossiers des études faites aux États-Unis à Santé Canada », explique-t-il. 

Le docteur Fauci, un allié 

Le patron d’origine marseillaise a rencontré le président Trump une seule fois, mais il a travaillé de façon très étroite avec le fameux docteur Fauci, le conseiller scientifique en chef à la Maison-Blanche. 

« Le Dr Fauci est assez remarquable, déjà le fait qu’il travaille encore pour la Santé publique alors qu’il devrait être à la retraite depuis longtemps... Mais il a été très disponible, très précis, ç’a été une très belle collaboration avec eux », assure-t-il. 

Le patron de Moderna est maintenant l’une des figures scientifiques les plus connues sur la planète. Il détient toujours 9 % de l’entreprise qui a décollé en Bourse durant la pandémie. 

Il fait maintenant partie du club sélect des milliardaires avec une fortune évaluée à 4,5 milliards $ US.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.