/news/society
Navigation

Pensionnats autochtones: le chef de l’Église anglicane présente ses excuses

Pensionnats autochtones: le chef de l’Église anglicane présente ses excuses
AFP

Coup d'oeil sur cet article

En visite samedi en Saskatchewan, l’archevêque de Canterbury, le révérend Justin Welby, s’est rendu dans plusieurs communautés autochtones où il a présenté des excuses aux survivants des pensionnats autochtones.

• À lire aussi: «Sans les artistes, on est dans la noirceur totale» 

• À lire aussi: Le pape en juillet à Québec?

• À lire aussi: Excuses du pape aux Autochtones: «un pas en avant», juge Trudeau

Le représentant de l’Église anglicane a visité la nation crie de James Smith, mais aussi la bande Chakastaypasin et la bande Peter Chapman, où il a pu rencontrer des survivants qui lui ont partagé leur histoire.

«Je suis désolé. Je suis plus désolé que je ne peux le dire», a déclaré l’archevêque selon Global News. «J’ai honte. Je suis horrifié. Je me demande, d’où cela vient, ce mal.»

«C’est la chose la plus basse, la plus méchante, la plus terrible de molester un enfant pendant que vous lui lisez la bible», a-t-il ajouté.

Ces excuses arrivent alors que le chef de la Première Ntion George Gordon, en Saskatchewan, a annoncé la semaine passée que 14 sites de sépulture possibles avaient été découverts près de l’ancien pensionnat. L’établissement était géré par l’Église anglicane de 1820 à 1969.

Rappelons que le chef de l’Église catholique, le pape François, a présenté ses excuses lorsqu’une délégation autochtone est venue le rencontrer au début du mois d’avril. Il devrait également se rendre prochainement au Canada pour faire un pas de plus vers la réconciliation.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.