/misc
Navigation

Reste-t-il des héros?

COUPE STANLEY : Lightning vs Canadiens
Photo d'archives, Martin Chevalier Yvan Cournoyer, Guy Lafleur et Patrick Roy avaient été présentés à la foule lors du quatrième match de la finale de la Coupe Stanley entre le Canadien et le Lightning de Tampa Bay, en juillet dernier, au Centre Bell.

Coup d'oeil sur cet article

C’est la pire saison de l’histoire du Canadien. C’est pas statistique, c’est le constat brutal. Le Québec pleure Guy Lafleur, parti compléter le tableau des trois étoiles des Glorieux au ciel. Jean Béliveau et le Rocket devaient être avec saint Pierre aux portes du paradis pour accueillir le seul démon admis en haut. 

Le départ de Guy, comme celui de Mike Bossy, a permis d’ouvrir de riches discussions sur leur héritage. Humainement comme sur la glace, Guy et Mike étaient et vont demeurer des héros plus grands que nature. 

Reste-t-il dans le hockey de 2022 de potentiels héros de l’ampleur de Guy, Mike, Jean et Maurice ? Pas tant. Sidney Crosby a sans doute quelque chose qui se rapproche de ces Mohicans. 

Shea Weber a fait jaser pour de mauvaises raisons cette semaine. Le capitaine fantôme du CH n’a pas daigné se présenter lors de l’hommage rendu à Guy. Je n’ai pas trop compris pourquoi on s’acharnait sur Weber plutôt que simplement s’incliner en respect devant Flower. 

Ce qui n’excuse pas Weber qui a pris le premier vol vers Nashville il y a quelques mois afin d’être présent pour l’hommage à son coéquipier Pekka Rinne. 

Weber n’aura au fond toujours été qu’un Prédateur. S’il devait entrer au Temple un jour et y porter une casquette, ce serait celle de Nashville. 

Roy, le dernier des grands

Pour moi, le seul grand absent lors de l’hommage à Guy était Patrick Roy. La raison est évidente, il était occupé à battre Victo 4 à 1 avec ses Remparts. Patrick est dévoué à son club comme il l’a toujours été. 

Mais il demeure le grand absent de dimanche passé par la faute de Geoff Molson. S’il existe un dernier grand héros, c’est bien Patrick. Rien contre monsieur Cournoyer. Patrick, comme Guy et Maurice, a ce petit quelque chose qui façonne les légendes, les rend plus grandes que nature. 

Sauf que le Canadien n’a jamais aimé ça, des joueurs plus grands et plus forts que l’organisation. 

Pourtant leur supériorité se mesurait uniquement dans le cœur battant des partisans. Aucun des trois n’était un mauvais coéquipier. C’étaient des gagnants qui ralliaient à leur suite le reste du groupe. Tous ceux qui ont joué à leurs côtés vous le diront : « Tu portes le même chandail que Maurice, Guy ou Patrick, alors tu sais que t’as une sincère chance de gagner le match ».

Patrick Roy aurait dû être l’architecte de la reconstruction du Canadien. Un vrai président des opérations hockey. Un gars d’ici qui comprend ce que représente le chandail du Canadien de Montréal. Il a plutôt été reçu par principe dans un processus d’embauche à la direction générale bon pied bon œil dont les dés étaient pipés. 

Avaler la couleuvre

Flyé pareil. Le patron a consenti un contrat de cinq ans à un VP hockey après l’avoir rencontré pour la première fois lors d’un lunch d’une couple d’heures. 

Puis, un comité a été formé pour rencontrer 11 candidats dans un processus de deux mois afin de nommer un directeur général. Et tout le monde il avale la couleuvre et tout le monde il en redemande. 

Les rendez-vous manqués avec ceux qui ont sué sang et eau pour ce logo et qui ont beaucoup à offrir m’embêtent. 

Patrick Roy est le dernier des héros.   

Coup de cœur   

COUPE STANLEY : Lightning vs Canadiens
Photo Mathieu Boulay

À Bryan Trottier. Le plus proche coéquipier et ami de Mike Bossy au cours de sa carrière a été formidable lors du dernier adieu à Mike cette semaine à Sainte-Thérèse. Il a gratté sa guitare et poussé la note pour honorer son sincère ami parti trop tôt. Il a même chanté en français une traduction librement inspirée de Mike lui-même du classique On the Road Again de Willie Nelson. C’était beau. 

Coup de gueule   

COUPE STANLEY : Lightning vs Canadiens
Photo d'archives, AFP

Aux Golden Knights de Vegas. Ça me fait de la peine pour Jonathan Marchessault, l’un des derniers des chevaliers de la première heure. Ceux en qui personne ne croyait et qui ont choqué la face du hockey. Mais le travail de destruction massive de George McPhee et de Kelly McCrimmon est gênant. Peter DeBoer était une grave erreur. Ceux qui l’ont embauché doivent en payer le prix. 

Un p’tit 2 sur...   

COUPE STANLEY : Lightning vs Canadiens
Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin

Une victoire pour le CF Montréal cet après-midi au Stade Saputo. Le Atlanta United demeure un adversaire coriace en dépit de nombreux éclopés. C’est une grande franchise de la MLS, un club de gros marché qui dispose de budgets hors-norme. Mais le bleu-blanc-noir n’a toujours pas perdu depuis la nomination de Gabriel Gervais à la présidence et ça ne va pas commencer aujourd’hui.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.