/world/europe
Navigation

Grippe aviaire: 16 millions de volailles abattues en France

FRANCE-AGRICULTURE-LIVESTOCK-AVIAN-FLU-VIRUS
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Depuis le début de l'épizootie de grippe aviaire en novembre, 16 millions de volailles ont été abattues en France, un nombre d'abattages record sur le territoire, a indiqué lundi le ministère de l'Agriculture.

• À lire aussi: La Chine détecte le premier cas humain de grippe aviaire H3N8

• À lire aussi: Devons-nous craindre la grippe aviaire, cette grande peste du poulet?

«Le pic épidémique a été passé à la fin du mois de mars et l'épizootie décélère», a cependant relevé le ministère.

  • Écoutez la chronique de Dre Evelyne Joubert, médecin vétérinaire et collaboratrice au magazine web Flair & Cie sur QUB radio :

Depuis le premier cas recensé dans le nord de la France fin novembre, 1364 élevages ont été contaminés par le virus, dont 857 foyers recensés en Vendée (ouest de la France) et dans les départements limitrophes, où les autorités vident les élevages via des abattages massifs d'animaux malades, mais aussi sains, de façon préventive.

D'ordinaire, les crises liées à la grippe aviaire restent globalement circonscrites au sud-ouest de la France, en particulier aux élevages de canards destinés à la production de foie gras.

L'an dernier, près de 500 foyers avaient été recensés dans des élevages et 3,5 millions d'animaux, essentiellement des canards, abattus dans le pays.

L'influenza aviaire possède un caractère saisonnier. Transportée par des oiseaux migrateurs venant d'Asie, elle commence généralement à se développer en octobre en Europe et se poursuit jusqu'au mois d'avril.

Mais pour la première fois, les oiseaux sauvages ont contaminé cette année des élevages lors de la remontée de leur migration des pays du Sud, ce qui a entraîné une deuxième vague, en train de prendre fin. «C'est surtout les gallus -une variété de poule- qui sont touchés», indique le ministère concernant cette vague.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.