/finance
Navigation

Les confinements en Chine font mal au transport maritime

La gestion chinoise de la crise sanitaire provoque des remous chez nous

Lundi, le PDG de l’Administration portuaire de Montréal (APM), Martin Imbleau, a souligné que la situation en Chine et la guerre en Ukraine risquent de continuer d’affecter les chaînes logistiques.
Photo Francis Halin Lundi, le PDG de l’Administration portuaire de Montréal (APM), Martin Imbleau, a souligné que la situation en Chine et la guerre en Ukraine risquent de continuer d’affecter les chaînes logistiques.

Coup d'oeil sur cet article

La stratégie zéro-COVID du gouvernement chinois, qui sème de plus en plus la grogne chez ses habitants confinés, a des répercussions jusqu’ici dans le transport maritime.  

• À lire aussi: Shanghai isole aussi les personnes déclarées négatives

• À lire aussi: COVID-19: Taïwan ne confinera pas sa population comme en Chine

«Les ports chinois sont encore très affectés. Le gouvernement chinois a imposé des confinements dans certaines régions, qui ralentissent les activités portuaires», a expliqué entrevue au Journal Martin Imbleau, PDG de l’Administration portuaire de Montréal (APM), lundi.

«Ça affecte le portefeuille de tout le monde. Ça affecte le portefeuille des exportateurs du Québec. Ça nous préoccupe. C’est le Québec inc. des régions qui paye plus cher pour exporter», a-t-il ajouté, en marge de sa réunion annuelle.

Plus de 27% des volumes du port montréalais viennent de l'Asie.

Problèmes de conteneurs

D’après le numéro 1 de l’APM, l’impact est cependant moins grand que l’an dernier, et ce qui continue de faire mal à l’industrie est surtout le fait que «les conteneurs sont aux mauvais endroits aux mauvais moments».

Par ailleurs, lundi, le grand patron de l’APM n’a pas voulu se mouiller sur le conflit de travail actuel entre les débardeurs et l’Association des employeurs maritimes.

«On est une victime collatérale, nous, là-dedans», a-t-il indiqué.

Rappelons que le Syndicat des débardeurs a tenu une conférence de presse hier «pour faire le point sur l'état des négociations un an après que le gouvernement ait adopté une loi spéciale mettant fin à une grève légale».  

  • Plus de 34 millions de tonnes de marchandises ont été manutentionnées au Port de Montréal l’an dernier, une baisse de 3% comparativement à l’an dernier.  
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.