/news/currentevents
Navigation

Nuisances liées aux vols d’hélicoptères: des résidents de la Rive-Sud obtiennent gain de cause

bloc hélicoptère de la sq
photo jdem

Coup d'oeil sur cet article

Après plus d’un an à subir les bruits et les vrombissements des hélicoptères, des citoyens du secteur est de la ville de Longueuil peuvent enfin retrouver leur quiétude: de nouvelles routes de vol ont été établies pour les hélicoptères qui volaient au-dessus de leurs résidences.

De nouvelles routes de vol ont ainsi été établies au départ de l’aéroport Montréal Saint-Hubert - Longueuil et de l’aérodrome Montréal / St-Hubert Héli-Inter (CTG2) et sont officiellement en vigueur depuis le 15 avril, selon le cabinet de la mairesse de Longueuil.

«Je suis tellement soulagée pour les citoyennes et les citoyens de mon quartier! Il s’agit d’une grande victoire collective. Tous les efforts déployés – et additionnés – ont porté finalement fruit», a déclaré Lysa Bélaïcha, conseillère municipale du district du Boisé-Du Tremblay, principal quartier touché par ces nuisances sonores, par communiqué, lundi.

Rappelons que, depuis le printemps 2021, la situation était invivable pour les résidents du secteur est de la ville, qui subissaient les bruits et les vrombissements des hélicoptères touristiques de l’entreprise Hélicraft. Ces derniers volaient au-dessus de leurs têtes à raison de plusieurs dizaines de reprises chaque jour en période estivale. Une situation exacerbée la fin de semaine, où la fréquence variait parfois de seulement 10 à 15 minutes entre les vols, et ce, du matin au soir.

«Le bruit sur certaines rues était tellement intense qu’il forçait l’arrêt des conversations», a ajouté Mme Bélaïcha.

«Je tiens à remercier tous les acteurs impliqués qui ont mis la main à la pâte afin de contribuer à régler cet enjeu épineux [...]. Les liens entre Hélicraft, NAV Canada et Transports Canada étant complexes, cela nous a commandé une bonne dose de résilience. Heureusement, nous assistons à un dénouement positif dans ce dossier, et ce, avant l’été», s’est réjouie la mairesse de Longueuil, Catherine Fournier.

La mairesse a également invité les autorités fédérales «à s’assurer du respect du Règlement sur l’aviation canadien [RAC], qui encadre entre autres les hauteurs minimales pour les vols d’hélicoptères.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.