/qubradio
Navigation

Commission Charbonneau: «personne ne me parle de ça», dit Jean Charest

POL-JEAN CHAREST-LANCEMENT-CAMPAGNE-LEADERSHIP-PARTI CONSERVATEUR
Photo Agence QMI, Toma Iczkovits

Coup d'oeil sur cet article

L’ancien premier ministre du Québec Jean Charest estime que l’enquête policière dont il a été l’objet et le souvenir de la commission Charbonneau n’ont pas d’impact dans sa course à la chefferie du Parti conservateur du Canada.

«Personne ne me parle de ça. Pas un chat», a-t-il indiqué mardi au microphone de Philippe-Vincent Foisy sur QUB radio.

«Ils m’ont envoyé un subpoena et, à la dernière minute, ils ont dit qu’ils n’avaient pas besoin de m’entendre. Ce n’est pas à moi à diriger les travaux de la commission», a-t-il insisté.

L’ancien chef du Parti libéral du Québec assure qu’il sera apte à battre Justin Trudeau lors des prochaines élections fédérales. Il estime également que son adversaire dans la course à la chefferie conservatrice, Pierre Poilievre, n’a pas l’étoffe d’un premier ministre canadien.

«Il s’attaque à la banque centrale, il parle du Bitcoins. Il remet en question des institutions très importantes. Cette personne-là dit qu’il veut devenir chef du Parti conservateur et premier ministre du Canada?» a-t-il demandé avec ironie.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.