/news/society
Navigation

«Guy! Guy! Guy!»: le public remercie son idole une dernière fois

Funérailles Guy Lafleur
Photo Chantal Poirier Plusieurs admirateurs du Démon blond ont pris des moments de recueillement tout au long de la cérémonie.

Coup d'oeil sur cet article

Des centaines d’admirateurs de Guy Lafleur ont tenu à se déplacer en personne pour remercier le Démon blond mardi, quitte à faire beaucoup de route pour lui témoigner toute leur affection.

• À lire aussi: Le dernier tour du chapeau de Lafleur

• À lire aussi: [EN IMAGES] Funérailles nationales de Guy Lafleur: un hommage digne de notre héros

«C’est un bout de notre histoire nationale qui s’en va. Il était tellement un modèle, c’était important pour moi de faire partie de ce moment-là», a mentionné Stéphanie Kairns, 44 ans, de Sainte-Anne-des-Plaines.

Comme elle, plusieurs ont regardé la cérémonie à l’extérieur de la cathédrale Marie-Reine-du-Monde via des écrans géants.

Funérailles Guy Lafleur
Photo Agence QMI, Joël Lemay

D’autres ont eu la chance et la surprise de pouvoir y entrer. Une section de la cathédrale avait été réservée pour accueillir une centaine de partisans arrivés tôt mardi matin.

André Fortin et son frère Sorel, de Québec, qui arboraient leurs chandails numéro 10 du Canadien de Montréal et des Rangers de New York, étaient du nombre.

Funérailles Guy Lafleur
Photo Agence QMI, Joël Lemay

«On a bien fait de partir de bonne heure ! On est très content de pouvoir assister à cette cérémonie grandiose, comme l’homme», a précisé André Fortin.

De partout au Canada

Paul Heneghan, qui s’est déplacé de Terre-Neuve spécialement pour rendre un dernier hommage au Démon blond, a aussi pu prendre place dans l’église.

«C’est très émouvant. Depuis que j’ai 10 ans, je suis un fan de Guy Lafleur», a-t-il affirmé avant d’entrer dans l’église.

Plusieurs amateurs comme ce partisan de Guy Lafleur, qui porte une casquette et un chandail aux couleurs des Canadiens de Montréal, ont versé quelques larmes mardi tandis qu’ils écoutaient la cérémonie des funérailles diffusée sur un écran géant, à l’extérieur de la cathédrale Marie-Reine-du-Monde.
Photo Agence QMI, Joël Lemay
Plusieurs amateurs comme ce partisan de Guy Lafleur, qui porte une casquette et un chandail aux couleurs des Canadiens de Montréal, ont versé quelques larmes mardi tandis qu’ils écoutaient la cérémonie des funérailles diffusée sur un écran géant, à l’extérieur de la cathédrale Marie-Reine-du-Monde.

Plusieurs supporters rencontrés par Le Journal avaient voyagé plusieurs heures, tant en voiture qu’en avion, pour ne pas rater cet évènement historique.

John Collette, qui habite près de Toronto, a conduit une bonne partie de la nuit pour que sa femme Gail Laviolette puisse assister à la cérémonie, même s’il est un partisan des Maples Leafs. 

Funérailles Guy Lafleur
Photo Agence QMI, Joël Lemay

«Guy Lafleur est la seule personne pour qui je ferais ça [rouler toute la nuit]», a dit Mme Laviolette, admiratrice du Tricolore.

Guy LafleurGuy Lafleur | 1951-2022
30 mars 1991 - Ovation pour Guy Lafleur lors de son dernier match a vie au Forum dans l'uniforme des Nordiques. Les archives / Le Journal de Montreal
Guy Lafleur durant ses années avec Le Canadien Bruce Bennett Studios via Getty Images
Guy Lafleur André Toto Gingras LE JOURNAL DE MONTRÉAL/AGENCE QMI
Le club de hockey Canadien présente les récipiendaires des prix d’excellence et du mérite Guy-Lafleur pour 2017-2018 CHANTAL POIRIER / LE JOURNAL DE MONTRÉAL
Guy Lafleur lors du dernier match de sa tournée d'adieu au Centre Bell, le dimanche 5 décembre 2010. Sébastien St-Jean / 24Heures / Agence QMI
11 septembre 1971 - À la veille de son premier camp d'entrainement avec le Canadien de Montréal, pour la première fois Guy Lafleur en profite pour donner quelques coups de patin sur la patinoire du Forum. Sur la photo il est en compagnie de Jean Béliveau. Les archives / Le Journal de Montreal
Photo dédicacée de Guy Lafleur dans son uniforme des Remparts de Québec Courtoisie
Guy Lafleur dans le cadre de la soirée du retrait du numéro 4 de Guy Lafleur au Centre Slush Puppie de Gatineau le mercredi 29 septembre 2021 MARTIN CHEVALIER / LE JOURNAL DE MONTRÉAL
Guy Lafleur et sa bannière dans le cadre de la soirée du retrait du numéro 4 de Guy Lafleur au Centre Slush Puppie de Gatineau le mercredi 29 septembre 2021 MARTIN CHEVALIER / LE JOURNAL DE MONTRÉAL
Dernier match de Guy Lafleur avec les Nordiques de Québec, à Montréal le 30 mars 1991 Les archives / Le Journal de Montreal
Sculpture de Guy Lafleur en bronze Les archives / Le Journal de Montreal
Guy Lafleur, Pee-Wee Collection Tournoi Pee-Wee de Québec, Fonds Photo Moderne
Guy Lafleur, Pee-Wee Collection Tournoi Pee-Wee de Québec, Fonds Photo Moderne
Guy Lafleur et les trophée Art Ross, Conn Smythe et Lester B. Pearson, Forum de Montréal, 1976 Denis Brodeur / NHLI via Getty Images
Guy Lafleur, alors membre de Team Canada, signe des autographes durant un entraînement pour la Coupe Canada, Montréal 1976 Denis Brodeur / NHLI via Getty Images
Guy Lafleur et le gardien de but Murray Bannerman #30 des Blackhawks de Chicago, Forum de Montréal 1980 Denis Brodeur / NHLI via Getty Images
Guy Lafleur et le gardien Mike Palmateer des Maple Leafs de Toronto Dick Darrell / Toronto Star via Getty Images
7 mars 1975 - Guy Lafleur devient le premier joueur de toute l'histoire du club Canadiens à atteindre les 100 points en une seule saison Lors d'une victoire de 8 à 4 contre les Capitals de Washington Les archives / Le Journal de Montreal
Guy Lafleur sur le banc durant un match (3) de finale contre les Bruins de Boston, Boston Gardens, 1977 Dick Raphael / Sports Illustrated via Getty Images
Annonce de la première retraite de Guy Lafleur Les Archives / Le Journal de Montréal
La LHJMQ retire le numéro 4 de Guy Lafleur au Centre Videotron de Québec, jeudi le 28 octobre 2021 STEVENS LEBLANC / JOURNAL DE QUÉBEC / AGENCE QMI

Cérémonie

Dès l’arrivée du corbillard depuis le Centre Bell, où il était exposé en chapelle ardente, la foule s’est mise à applaudir et à scander «Guy! Guy! Guy!» 

Funérailles Guy Lafleur
Joël Lemay / Agence QMI

La cérémonie a arraché des larmes à plusieurs spectateurs sur place, notamment lors du numéro de Ginette Reno qui a interprété L’essentiel.

«Mon cœur de partisan saigne. Ce n’est pas mon père, mon oncle ou mon cousin, mais ça me fait de la peine parce que c’est une icône, un monument», a affirmé, émotif, Sébastien Martin.

Funérailles Guy Lafleur
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Quand le corbillard a quitté l’église, la foule a scandé pour une dernière fois le prénom du défunt, accompagnée par la chanson My Way, de Frank Sinatra.

«Guy Lafleur représente beaucoup pour nous : la jeunesse, nos souvenirs avec nos parents, les chicanes de hockey. On revit tout ça aujourd’hui», s’est remémorée Stella Duval, de Joliette.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.