/misc
Navigation

Guy Lafleur, irréel!

DOSSIER Guy Lafleur VARIA
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Enfin mai ! Le plus beau mois de l’année. La fonte est complétée, les nuits sont fraîches, mais le soleil de jour fait son effet. Ma piscine est partie ! Je regarde les bourgeons éclore lentement mais sûrement. C’est beau. Émouvant en fait. Ce printemps, je suis pressé. Toute la beauté du monde peut s’arrêter tellement vite. On le sait encore mieux depuis quelques semaines. J’y reviens...

Le vrai hockey a commencé hier. Le gros tournoi, celui qui rassemble les meilleurs, ou du moins les plus méritants. Ce n’est pas le cas du Canadien. On va faire sans, on commence à s’habituer à faire sans. La direction aussi, j’en ai bien peur... 

Le CH qui a procédé à son bilan. Pas grand-chose à en tirer. Les mêmes grandes questions demeurent : que va-t-il se passer avec Carey Price ? Et avec Shea Weber ? Et avec Jeff Petry ? 

Mieux à faire ?

Dans le cas de Price, ça m’a fait rire de lire et d’entendre que Kent Hughes et Jeff Gorton sont dépendants de la décision que le gardien va prendre quant à son avenir... Jurez-moi que vous ne venez pas juste de vous rendre compte de ça ? 

Peu importe. Ç’a été un bilan un peu garroché. Comme si tout le monde, Martin St-Louis le premier, avait mieux à faire...

Si mieux à faire était de se rendre à la chapelle ardente en l’honneur de Guy Lafleur, alors je veux bien. Autant vous le dire comme je le feel. Je ne parviens pas à me faire à l’idée que Guy soit parti. Ça ne me rentre carrément pas dans la tête. La cruelle vérité, « Guy est mort », je l’ai d’enfoncée dans le cœur. Chaque heure, j’ai l’impression que quelqu’un tourne le couteau afin de me rappeler que mon idole n’est plus.

Pas prêt pour ça

Je n’étais carrément pas prêt pour ça. Je suis convaincu que vous autres non plus. Il y a certainement de l’âge de Guy dans ce constat. Mais il y a surtout l’effet qu’il nous fait. Le Démon blond fait partie de nous. Toutes et tous avons l’impression d’avoir perdu un père, un frère, un chum. Nous avons surtout l’impression d’avoir perdu quelque chose qu’on ne reverra pas de sitôt.

Voilà ce qui rend le départ de Flower irréel. La peine demeure ascendante. L’incompréhension est totale. Les témoignages se multiplient, tous plus touchants les uns que les autres. Ils n’aident toutefois pas le processus d’acceptation. Du moins, pour ma part. Je présume que je vais m’y faire. Paraît qu’on s’habitue à tout. 

De l’innocence

Juste à regarder le CH pour s’en convaincre. La plus grande organisation de hockey au monde. Top 5 des plus grandes organisations, tous sports confondus, sur la planète. 

Et pourtant, les voici habitués à perdre. Complaisants dans la défaite. Tellement important de garder la notion de plaisir, comme dans le pee-wee. C’est de l’innocence plus que de la naïveté. J’aurais préféré l’inverse...

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.