/sports/football/alouettes
Navigation

«J’ai hâte de représenter ma ville» - Tysen-Otis Copeland

Coup d'oeil sur cet article

Même si le fait d’être repêché dans la Ligue canadienne de football (LCF) n’est pas une finalité en soi, le demi défensif Tysen-Otis Copeland est fier d’être le premier joueur de son patelin à y être parvenu. 

• À lire aussi: NFL : direction l’Allemagne

• À lire aussi: Le gros pari des Alouettes

«Quand j’étais enfant, jamais je ne pouvais m’imaginer que j’allais un jour porter l’uniforme des Alouettes de Montréal. Je suis fier de mon parcours et j’ai hâte de représenter ma ville», exprime celui qui a été le choix de quatrième ronde (33e au total) des «Als» lors du repêchage 2022 du circuit canadien.

«Je suis le premier joueur de mon école secondaire à être repêché dans la LCF. Je suis heureux de montrer aux jeunes de mon coin que c’est possible», ajoute le produit des Intrépides du Chêne-Bleu, une école secondaire de Pincourt.

S’il ne pouvait pas s’imaginer la chose quand il était enfant, la version jeune adulte de Copeland savait que son nom allait être appelé pendant le plus récent encan de la LCF.

«Je m’attendais à être repêché, parce que j’ai eu des entrevues avec toutes les équipes sauf avec [les Stampeders de] Calgary. J’avais une petite idée que ce serait Montréal. J’ai une super relation avec Danny Maciocia. C’est lui qui m’avait convaincu de me joindre aux Carabins [de l’Université de Montréal].»

En famille... à Atlanta

Copeland a vécu ce moment très spécial dans la vie d’un footballeur avec ses proches à Atlanta. Le père du nouveau membre des Alouettes est américain et toute la famille était de passage en Géorgie.

«Ça faisait longtemps que nous n’y avions pas été et c’était un voyage qui était prévu depuis un petit moment déjà. C’est un super adon que le repêchage se tenait en même temps», raconte-t-il.

«Nous étions tous dans le salon avec mes grands-parents, mes parents, mes frères, mes cousins et ma tante pour regarder le repêchage à la télévision. Au même moment où j’ai vu mon nom apparaître à l’écran, Danny Maciocia m’a appelé. C’était spécial de célébrer avec toute ma famille.»

Chez les pros

Même s’il lui reste une autre saison d’éligibilité avec le club de l’Université de Montréal, Copeland a l’intention de tenter sa chance chez les professionnels dès cette saison.

Il a d’ailleurs déjà parlé de la chose avec le DG des Alouettes.

«Nous avons discuté de la possibilité que je retourne avec les Carabins si ça ne fonctionne pas cette année, mais mon objectif est de jouer chez les professionnels en 2022», clame Copeland.

En raison d’une blessure, le natif de l’Ouest-de-Île a été limité à sept parties de la saison régulière et des éliminatoires avec les Bleus en 2021. Il a tout de même réussi deux interceptions et 20,5 plaqués.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.