/opinion/columnists
Navigation

La Biélorussie: un nouveau front?

Coup d'oeil sur cet article

L’annonce que les forces armées biélorusses ont commencé des exercices à grande échelle pour tester leur préparation au combat pourrait être interprétée comme le signe qu’elles se préparent à intervenir en Ukraine.

Le dictateur biélorusse Alexandre Loukachenko et le président russe Vladimir Poutine ont d’ailleurs discuté de la situation en Ukraine ces derniers jours.

La Biélorussie est un proche allié de la Russie. Des unités russes ont envahi l’Ukraine à partir de la Biélorussie, et des dizaines de missiles russes ont été lancés de son territoire.

Carnet de guerre | 71e jour

Sources: Armes Forces EU, Global Fire Power, The Moscow Times; Recherche: R. F. Choquette; Infographie: K. Leblanc

L’axe Poutine-Loukachenko

Il se pourrait aussi que l’agitation de sabres de Loukachenko vise principalement à faire déployer d’importantes forces ukrainiennes le long de la frontière de la Biélorussie, diminuant d’autant la pression sur les forces russes engagées au Donbass et dans l’est de l’Ukraine.

La guerre en Ukraine a renforcé l’opposition biélorusse. Selon des sondages, seulement 3 % environ de la population du pays soutiendrait l’intervention de troupes biélorusses aux côtés de la Russie.

À l’opposé, des centaines de Biélorusses combattent contre les Russes en Ukraine dans le bataillon Kalinowski, du nom d’un héros national.

D’un revers à l’autre

Une contre-offensive ukrainienne vient de repousser les Russes à environ 40 km à l’est de Kharkiv, selon The Institute for the Study of War.

Dans le sud-ouest de l’Ukraine, la Russie tente toujours de pousser vers Odessa dans le but de couper l’accès de l’Ukraine à la mer Noire, mais les avancées de ses forces armées sont bloquées à Mykolaïv malgré des attaques répétées.

Les renseignements militaires ukrainiens croient que Moscou aurait déjà engagé le processus de mobilisation générale en Russie, qui serait annoncée le 9 mai par une déclaration de guerre contre l’Ukraine.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a apporté un démenti catégorique de ces informations.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.