/news/health
Navigation

Pénurie de psychologues: un CIUSSS recrute sur les bancs d’école

Mathieu Boivin
Photo courotisie Mathieu Boivin, porte-parole du CIUSSS de la Capitale-Nationale

Coup d'oeil sur cet article

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale n’hésite pas à recruter les psychologues sur les bancs d’école pour minimiser l’impact de la pénurie de ces spécialistes. Pendant ce temps, des étudiants à l’interne sont déjà sollicités pour poursuivre dans le réseau à la fin de leur formation.

• À lire aussi: Les psys du privé sont débordés

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale (CIUSSS-CN) doit recruter environ 12 psychologues pour le moment, des postes qui pourraient être pourvus par l’un des 14 étudiants qui sont à l’interne au sein de l’organisation.

«[Ils] vont terminer leur formation d’ici le mois d’août prochain. Nous sommes en train de traiter les candidatures de ces étudiants pour leur confirmer un emploi dès maintenant, s’ils sont intéressés à poursuivre dans le réseau», précise Mathieu Boivin, porte-parole pour le CIUSSS-CN.

Formations trop pointues ?

Ces ressources sont très importantes pour l’organisation, mais celles-ci ne rendent pas pour autant le recrutement plus facile, prévient le porte-parole.

«Les psychologues ont des formations très pointues et, parfois, ils peuvent ne pas être intéressés à travailler auprès d’une clientèle pour laquelle ils n’ont pas développé une spécialité. Ceci rend le recrutement plus difficile, puisque l’adéquation entre leur spécialité et notre besoin n’est pas toujours parfaite», poursuit M. Boivin.

Il cite en exemple des spécialistes qui refusent de suivre la clientèle adulte en santé mentale, puisqu’ils ont plutôt développé leur expertise auprès des enfants.

Dans la normale

Depuis avril 2020, le CIUSSS-CN a reçu 47 candidatures pour des postes de psychologues. Parmi ces 47 candidatures, 9 n’ont pas été retenues pour une entrevue.

Il a réalisé 38 entrevues qui ont mené à l’embauche de 26 nouveaux psychologues.

L’organisation analyse présentement cinq dossiers et quatre autres n’ont pas été retenus à la suite de l’entrevue, soit en raison d’une mauvaise performance soit à cause d’un échec aux tests de qualification.

Finalement, trois candidatures ont été mises en banque. Ces chiffres sont dans la norme des dernières années.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.