/news/currentevents
Navigation

Arrêté un an et demi plus tard pour un meurtre en pleine rue

L’accusé aurait abattu un proche de la mafia dans le quartier Villeray

Peu après l’assassinat d’un proche de la mafia le 19 novembre 2019, les policiers avaient arrêté Andrew Thomas Labrèche, un complice allégué du tireur Emmanuel Roberts Hunte. Ce dernier a finalement été arrêté hier, 18 mois plus tard.
Photo Agence QMI, Maxime Deland Peu après l’assassinat d’un proche de la mafia le 19 novembre 2019, les policiers avaient arrêté Andrew Thomas Labrèche, un complice allégué du tireur Emmanuel Roberts Hunte. Ce dernier a finalement été arrêté hier, 18 mois plus tard.

Coup d'oeil sur cet article

La police a finalement mis la main au collet de l’homme qui aurait abattu un proche de la mafia il y a 18 mois en le criblant de balles en plein jour pendant qu’il était à bord de sa BMW.

« Ce résultat encourageant permet de rappeler que les enquêtes sont souvent complexes et requièrent du temps », a fait savoir par communiqué la police de Montréal, juste après l’arrestation d’Emmanuel Roberts Hunte, jeudi.

Détenu au Centre opérationnel Sud, Roberts Hunte, 23 ans, a ensuite brièvement comparu par visioconférence devant un juge de la Cour supérieure du Québec. Il est accusé du meurtre au premier degré de Frantz Louis, un homme qui était connu des autorités pour être lié à la mafia.

Frantz Louis
PHOTO FOURNIE PAR LE SPVM
Frantz Louis

Le jour du drame, Louis, 49 ans, était stationné dans sa BMW, dans le quartier Villeray, quand un homme a surgi pour le canarder d’au moins cinq projectiles. Le tireur a ensuite pris la fuite à pied, avant de monter dans un véhicule conduit par un complice.

« La victime, qui était connue pour ses liens avec le crime organisé, est décédée à l’hôpital quelques heures plus tard », a ajouté la police.

Lié au Crime organisé

L’enquête qui avait été déclenchée avait permis l’arrestation rapide d’Andrew Thomas Labrèche. Selon les autorités, c’est lui qui conduisait le véhicule de fuite. 

Andrew Thomas Labrèche
Photo tirée de Facebook
Andrew Thomas Labrèche

Le jeune homme de 24 ans avait été accusé de meurtre, étant donné l’aide directe qu’il aurait apportée au tireur.

Or, l’assassin lui-même était introuvable, si bien qu’il aura fallu 18 mois aux enquêteurs pour finalement le débusquer et l’arrêter malgré les difficultés souvent rencontrées dans les dossiers liés au crime organisé.

« C’est un milieu où les entourages et les témoins sont peu enclins à collaborer avec la police », a rappelé la police de Montréal.

Pas un mot

Impassible, Roberts Hunte n’a pas dit un mot lors de la brève audience de jeudi, sinon pour acquiescer quand son avocat, Me Lloyd Fishler, lui a mentionné qu’il contacterait ses proches pour les tenir informés des procédures judiciaires.

« Pas de problème », a répondu Roberts Hunte.

Étant donné qu’il s’agit d’une accusation de meurtre, ce dernier restera détenu jusqu’à nouvel ordre. En attendant, il reviendra en cour à la fin du mois pour la suite des procédures.

« La conclusion de cette enquête policière porte désormais à 92 % le taux de résolution des homicides commis sur le territoire de la métropole au cours de l’année 2020 », a annoncé la police de Montréal.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.