/news/politics
Navigation

Voici les 40 députés à Ottawa qui sont contre l’avortement

Le tiers des députés du Parti conservateur s’affiche ouvertement contre les interruptions de grossesse

Coup d'oeil sur cet article

Note aux lecteurs : Nous avons ajouté à la liste des 39 députés conservateurs antiavortement, comme l’indiquait notre reportage original, l’ex-chef du parti, Andrew Scheer, ce qui porte le total à 40.


OTTAWA | Le droit à l’avortement est loin de faire l’unanimité à Ottawa puisque de nombreux élus, tous du Parti conservateur, continuent de s’y opposer.

• À lire aussi: Droit à l'avortement: le débat américain inquiète beaucoup ici

• À lire aussi: Avortement: le gouvernement Trudeau veut «revoir le cadre légal»

• À lire aussi: Pas de députés pro-vie à la CAQ, assure Legault

Pas moins d’un tiers de la députation conservatrice se dit encore aujourd’hui «pro-vie», d’après les données compilées par la Coalition Campaign Life, un lobby antiavortement. 

Ce sont donc 40* députés sur les 338 élus fédéraux, tous conservateurs, qui sont contre le concept d’interruption de grossesse.

L’avortement a fait un retour dans l’actualité fédérale, car la Cour suprême américaine s’apprêterait à renverser une décision historique de 1973 ayant mené à sa légalisation aux États-Unis, d’après le média Politico.

Question tactique

La plupart des conservateurs contre l’avortement viennent de l’Ouest et des Prairies, mais certains sont des Maritimes et plusieurs du sud de l’Ontario, dont Leslyn Lewis, la seule du clan antiavortement encore dans la course à la chefferie du parti.

Aucun ne vient du Québec. Mais le député Alain Rayes, de Victoriaville, affirme respecter l’avis de ses collègues. 

Au sortir d’un débat houleux à ce sujet en Chambre, il a indiqué hier que la question demeure «extrêmement sensible, tactique, même» au sein du parti.

Leslyn Lewis a par exemple réussi à se classer troisième lors de la précédente course à la chefferie, grâce à l’appui du lobby antiavortement. 

C’était en août 2020, six mois après qu’une députée conservatrice de Saskatchewan ait déposé un projet de loi dénoncé par les autres partis comme une tentative de criminaliser l’avortement «par la porte arrière».

Le projet de loi visait à modifier le Code criminel pour interdire les avortements fondés sur le sexe. Quatre-vingt-deux élus ont voté pour, 248 contre.    

  • Écoutez la rencontre Stréliski-Cyr dès 09:02 au micro de Geneviève Pettersen sur QUB radio :   

Pas encadré par une loi

Bien que la procédure soit décriminalisée depuis 1989 au Canada, il n’existe aucune loi fédérale portant sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG). C’est donc un droit protégé par la Charte, mais sans réglementation claire.

Comme promis en campagne, le premier ministre Justin Trudeau a dit hier que son gouvernement étudierait le cadre légal entourant l’IVG, pour éventuellement en «assurer» et même en «améliorer» l’accès, «pas seulement maintenant, mais sous n’importe quel autre gouvernement dans l’avenir».

Selon la Loi canadienne sur la santé, l’IVG est un «service médical nécessaire». Cependant, seul un hôpital sur six en moyenne le pratique au pays.  


Photo d'archives, AFP

Andrew Scheer*

Député conservateur, Saskatchewan


Photo courtoisie

Ben Lobb

Député conservateur, Ontario 


Photo courtoisie

Rob Moore

Député conservateur, Nouveau-Brunswick 


Photo d'archives, Christopher Nardi

Glen Motz

Député conservateur, Alberta  


Photo courtoisie

Jeremy Patzer

Député conservateur, Saskatchewan


Photo courtoisie

Lianne Rood

Députée conservatrice, Ontario 


Photo courtoisie

Jake Stewart

Député conservateur, Nouveau-Brunswick 


Photo courtoisie

Mark Strahl

Député conservateur, Colombie-Britannique 


Photo courtoisie

Shannon Stubbs

Députée conservatrice, Alberta 


Photo courtoisie

Rachael Thomas

Députée conservatrice, Alberta


Photo courtoisie

 Gary Vidal

Député conservateur, Saskatchewan 


Photo courtoisie

Arnold Viersen

Député conservateur, Alberta 


Photo courtoisie

Cathay Wagantall

Députée conservatrice, Saskatchewan 


Photo courtoisie

John Williamson

Député conservateur, Nouveau-Brunswick 


Photo courtoisie

Bob Zimmer

Député conservateur, Colombie-Britannique 


Photo courtoisie

Christopher Warkentin

Député conservateur, Alberta


Photo courtoisie

Candice Bergen

Cheffe par intérim conservatrice, Manitoba  


Photo courtoisie

Dean Allison

Député conservateur, Ontario 


Photo courtoisie

Michael Barrett

Député conservateur, Ontario 


Photo courtoisie

James Bezan

Député conservateur, Manitoba 


Photo courtoisie

Kelly Block

Députée conservatrice, Saskatchewan 


Photo courtoisie

Richard Bragdon

Député conservateur, Nouveau-Brunswick 


Photo courtoisie

Blaine Calkins

Député conservateur, Alberta 


Photo courtoisie

Colin Carrie

​Député conservateur, Ontario 


Photo courtoisie

Michael Cooper

Député conservateur, Alberta 


Photo courtoisie

Marc Dalton

Député conservateur, Colombie-Britannique 


Photo courtoisie

Todd Doherty

Député conservateur, Colombie-Britannique 


Photo courtoisie

Rosemarie Falk

Députée conservatrice, Saskatchewan 


Photo courtoisie

Ted Falk

Député conservateur, Manitoba 


Photo courtoisie

Ed Fast

Député conservateur, Colombie-Britannique 


Photo tirée de Twitter

Cheryl Gallant

Députée conservatrice, Ontario 


Photo courtoisie

Garnett Genuis

Député conservateur, Alberta 


Photo courtoisie

Robert Gordon Kitchen

Député conservateur, Saskatchewan 


Photo courtoisie

Tom Kmiec

Député conservateur, Alberta 


Photo courtoisie

Michael Kram

Député conservateur, Saskatchewan 


Photo courtoisie

Damien Kurek

Député conservateur, Alberta 


Photo courtoisie

Michael Lake

Député conservateur, Alberta 


Photo courtoisie

Philip Lawrence

Député conservateur, Ontario  


Capture d'écran, TVA Nouvelles

Leslyn Lewis

Candidate à la direction conservatrice, Ontario 


Photo courtoisie

Dane Lloyd

Député conservateur, Alberta

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.