/sports/racing
Navigation

Latifi fait fi des rumeurs

Coup d'oeil sur cet article

MIAMI | À sa troisième saison en Formule 1, Nicholas Latifi connaît un début de parcours difficile en 2022.

Si bien que des rumeurs laissent entendre qu’il pourrait perdre son volant au sein de l’écurie Williams dès la tenue du Grand Prix de Grande-Bretagne. Cette escale aura lieu après celle de Montréal en juillet prochain.

Le Torontois est l’un des deux seuls pilotes du plateau à ne pas avoir inscrit de point après les quatre premières étapes de la saison. L’autre étant Mick Schumacher, porte-couleurs de l’écurie américaine Haas. 

Qui plus est, Latifi a été dominé cette année par son nouveau coéquipier, le Thaïlandais Alexander Albon, qui avait été pourtant forcé à l’inactivité en F1 l’an dernier.

« Il ne faut pas porter attention à tout ce qui est écrit à mon sujet, a-t-il déclaré hier dans une entrevue accordée au Journal. Et je ne suis pas le seul à subir le même traitement. Je réalise néanmoins que mes résultats ne sont pas satisfaisants. Je dois en faire plus. 

« C’est une question de confiance, poursuit-il. Je suis convaincu que je peux rouler aussi vite qu’Alexander, dont l’apprentissage au volant de la nouvelle voiture a été plus court. »

La contribution de papa

Le pilote de 26 ans, né à Montréal, est donc le premier à reconnaître qu’il doit hausser son niveau de pilotage. Sa fiche montre trois 16e places et un abandon (sur accident) en quatre participations en 2022.

Reste maintenant à savoir si l’équipe britannique est disposée à libérer Latifi, dont le soutien financier de son père, Michael, propriétaire de l’entreprise Sofina, est un acquis monétaire précieux.

La fausse... marina

Les réseaux sociaux se sont emparés de l’histoire dès qu’on a réalisé que les organisateurs du Grand Prix de Miami avaient aménagé une fausse marina sur le site.

Nos confrères du réseau britannique Sky Sports ont notamment diffusé un reportage qui fait voir de vrais yachts accostés aux abords du circuit temporaire, mais reposant sur une bâche en plastique à la couleur de l’eau. 

L’idée est de reproduire le décor qui avait été initialement prévu quand le projet d’organiser une course de Formule 1 à Miami a vu le jour. Pour la petite histoire, la course devait être présentée au centre-ville de cette cité branchée du sud de la Floride. Mais, on s’est rapidement mis à l’évidence que l’aménagement d’une piste de course à cet endroit était impossible.

On s’est donc rabattu sur un endroit plus accessible, soit le Hard Rock Stadium, domicile des Dolphins de Miami Dolphins (NFL), qui jouit d’un immense stationnement.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.