/sports/hockey
Navigation

Les Sea Dogs remettent les pendules à l’heure

Le gardien de but de l’Océanic Gabriel Robert, que l’on voit ici dans un match à Rimouski face aux Sea Dogs plus tôt cette saison, a cédé quatre fois sur 32 tirs, vendredi soir, dans une défaite de 4 à 2 des siens face à la troupe de Saint-Jean.
Photo Alexandre D’Astous Le gardien de but de l’Océanic Gabriel Robert, que l’on voit ici dans un match à Rimouski face aux Sea Dogs plus tôt cette saison, a cédé quatre fois sur 32 tirs, vendredi soir, dans une défaite de 4 à 2 des siens face à la troupe de Saint-Jean.

Coup d'oeil sur cet article

Surpris par l’Océanic lors du premier match de la série, les Sea Dogs de Saint-Jean ont remis les pendules à l’heure avec un gain de 4 à 2 sur la formation rimouskoise vendredir soir au Nouveau-Brunswick.

Les Sea Dogs ont ainsi créé l’égalité 1 à 1 dans leur série de huitièmes de finale de la LHJMQ.

Connor Trenholm a réussi un doublé pour les gagnants. Les autres filets des vainqueurs ont été l’œuvre de Raivis Kristian Anson et William Dufour. La réplique de l’Océanic est venue de Mathis Gauthier et de Louis Robin.  

« J’ai aimé voir les gars continuer de forcer à 4 à 0. Il n’y a pas eu d’hémorragie », a commenté l’entraîneur-chef de l’Océanic, Serge Beausoleil, après la rencontre.

« Nous n’avons pas à rougir de notre performance surtout que nous avons terminé le match avec 10 attaquants, a-t-il poursuivi. On revient à Rimouski avec une égalité de 1 à 1 alors que la plupart des observateurs nous éliminaient en trois matchs. »  

Départ canon

Comme il fallait s’y attendre, les Sea Dogs ont amorcé le match en lion. Trenholm a ouvert la marque avec un tir du côté de la mitaine que Gabriel Robert aimerait sûrement revoir.

Dans les instants suivants, Alexandre Lefebvre a écopé d’une pénalité majeure et d’une extrême inconduite de partie pour avoir donné du genou. L’Océanic est parvenu à écouler cette infériorité de cinq minutes grâce à son cerbère qui a multiplié les arrêts.  

Deuxième plus serré 

Le deuxième vingt a été plus chaudement disputé, notamment en raison du fait que l’Océanic a joué presque 10 minutes en avantage numérique. Les Sea Dogs ont doublé leur avance sur le deuxième filet du match de Trenholm, qui a fait dévier le tir de la ligne bleue de Yan Kuznetsov. 

Blessé en fin de première période sur une mise en échec d’Olivier Picard en fond de territoire défensif, Julien Béland n’est pas revenu au jeu par la suite. Avec l’expulsion de Lefebvre, l’Océanic a dû se débrouiller avec 10 attaquants.  

Deux buts par équipe en troisième 

Les deux équipes ont marqué à deux reprises au troisième tiers. Les Sea Dogs ont porté la marque à 4 à 0 avec deux buts en avantage numérique inscrits par Anson et Dufour. Après le but de Dufour, Patrik Hamrla s’est amené en relève à Gabriel Robert et a bloqué les neuf tirs auxquels il a fait face. L’Océanic a réduit l’écart à deux buts par l’entremise de Gauthier et de Robin qui a profité d’une passe parfaite de Xavier Cormier.  

En bref 

  • Serge Beausoleil avait apporté deux changements à sa formation. Les attaquants Cam Thomson et Alexandre Lefebvre ont remplacé les recrues de 16 ans Maël St-Denis et Maxim Coursol.
  • Le défenseur Charles Côté est le seul blessé dans le camp de l’Océanic.
  • La série se transporte à Rimouski pour les matchs trois et quatre lundi et mardi.
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.