/opinion/columnists
Navigation

Retour du balancier

Coup d'oeil sur cet article

Selon le média Politico, la Cour suprême des États-Unis pourrait annuler l’arrêt Roe v. Wade datant de 1973. Selon cet arrêt, le droit à l’avortement est constitutionnel et de facto légal dans tous les États.

Si les juges envisagent maintenant d’annuler cet arrêt, c’est parce qu’ils considèrent qu’une telle décision n’était pas du ressort de la Cour suprême, car il s’agirait d’un droit sans fondement constitutionnel.  

Hystérie

Il n’en fallait pas davantage pour que des psychorigides sans nuance ni bonne foi hystérisent que toutes les femmes, sans exception, pourraient perdre le droit à l’avortement. 

C’est faux ! L’annulation du célèbre Arrêt – s’il est bel et bien prononcé – n’interdira pas l’avortement. Elle restituera à chaque État la pleine liberté de légiférer en la matière, comme c’était le cas avant 1973. Certes, l’accès à l’avortement variera d’un État à l’autre. En revanche, par l’élection de leurs représentants, les citoyens de chaque État useront du processus démocratique pour créer la société qui correspond à leurs valeurs. Où est le drame ?

Chose certaine, ce désengagement de la Cour suprême pourrait enflammer les débats. Et c’est parfait ainsi !

Au fil des années, le délai maximum pour un avortement n’a cessé d’être augmenté. Aujourd’hui, certains États offrent la procédure en tout temps et sans aucune restriction. Même ici, au Québec, le gouvernement Legault a répété, il y a deux ans, vouloir faciliter l’accès à l’avortement au cours du troisième trimestre de la grossesse. 

Réfléchir

Un poupon à terme n’est pas l’amas de cellules difformes qu’il était à 8 semaines. C’est un être humain.  

Or, à défendre inconditionnellement et obtusément le droit des femmes, on a oublié de fixer à quel moment un avortement devient inacceptable. Certains en ont tellement abusé qu’ils ont ranimé et attisé des considérations d’ordre moral. Il fallait donc s’attendre à un retour du balancier !

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.