/finance/business
Navigation

Un Canadien sur trois prêt à changer d’emploi pour rester en télétravail

Woman discussing business with team over a video conference
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Peu apprécié au début de la pandémie de COVID-19, le télétravail est finalement devenu une habitude que plusieurs Canadiens ne sont pas près de vouloir laisser tomber, quitte à changer d’emploi, selon un récent sondage Ipsos.

• À lire aussi: L’emploi et le taux de chômage en baisse au Québec en avril

Commandé pour le compte du Global News, le coup de sonde a indiqué que 32 % des Canadiens interrogés chercheraient un autre emploi si leur employeur imposait le retour complet au bureau.

«La pandémie a eu un impact profond sur le lieu de travail, et de nombreux travailleurs canadiens ne veulent pas revenir à la situation d’avant. Il s’agit là d’un changement durable, d’un impact durable de la pandémie», a déclaré au média Sean Simpson, premier vice-président d’Ipsos.

Près de 15 % des répondants ont d’ailleurs déjà sauté le pas au cours de la dernière année et changé de travail pour rester en télétravail. Cette tendance est encore plus importante chez les Canadiens de 18 à 34 ans, où 24 % d’entre eux ont fait le changement.

«Le plus important, c’est que le transport quotidien prend du temps et de l’argent. Et pour les jeunes, s’ils peuvent économiser de l’argent en restant à la maison, c’est ce qu’ils veulent faire», a précisé M. Simpson.

La hausse du prix des logements aurait aussi une incidence sur cette décision, particulièrement chez les jeunes qui pensent pouvoir économiser en travaillant de leur domicile.

De plus, 36 % des répondants ont aussi affirmé qu’ils accepteraient un emploi moins rémunéré pour rester en télétravail.

Pour autant, de plus en plus d’employeurs se sont adaptés à cette demande, alors que 44 % des personnes sondées ont reconnu qu’ils avaient désormais des modalités de travail flexibles.

Le sondage a été mené par Ipsos auprès de 585 Canadiens actifs de plus de 18 ans du 14 au 19 avril 2022.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.