/news/politics
Navigation

Une fausse Une relayée par le Parti conservateur du Québec

La publication est trompeuse et contribue à la désinformation, selon des experts

Une fausse Une relayée par le Parti conservateur du Québec

Coup d'oeil sur cet article

Le Parti conservateur du Québec contribue à la désinformation en publiant sur Facebook une copie altérée de la première page d’un média, estiment des experts, qui s’attendent à mieux venant d’un parti politique qui aspire au pouvoir.

• À lire aussi: «Les conservateurs sont de retour au Québec», lance Éric Duhaime à Ottawa

• À lire aussi: Parti conservateur: malaises, coups bas et demi-vérités

• À lire aussi: Premier débat conservateur: bataille de ruelle entre Poilievre et Charest

« Vaccination forcée : 124 députés anti-liberté », peut-on lire sur cette fausse une du Journal de Montréal sur laquelle sont apposées les photos de tous les députés de l’Assemblée nationale, à l’exception de la seule élue du Parti conservateur du Québec (PCQ).

« Tous les Québécois ont le droit de se promener librement dans l’espace public, sans avoir à montrer de l’information médicale », indique aussi la publication partagée vendredi sur le réseau social. 

Notons que la vaccination n’est pas obligatoire au Québec.

« Rien ne laisse entendre que c’est une fausse une, on induit directement les gens en erreur, ce qui est très grave et contraire à l’éthique journalistique », analyse Patrick White, professeur en journalisme à l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

Dans sa version originale, Le Journal avait plutôt publié jeudi dernier les photos des 39 députés fédéraux antiavortement avec la mention « Bien présents à Ottawa aussi ».

« La désinformation a fait tellement de dommages sur la planète depuis quelques années, nous ne laisserons pas un pouce à ceux qui voudront en faire au Québec, surtout pas en utilisant notre image », a commenté le rédacteur en chef du Journal de Montréal, Dany Doucet.

Trompeur

Les experts consultés sont unanimes : la publication du PCQ porte à confusion. Les internautes peuvent facilement croire que les informations véhiculées sont vraies étant donné que le logo du Journal y est bien visible.

« On ne parle pas d’un mème ou d’un pastiche. On voit dans les commentaires de la publication que les gens cherchent l’article en question. C’est la preuve que c’est confondant et trompeur », explique Jean-Hugues Roy, professeur en journalisme à l’UQAM.

Relayer une fausse information sachant qu’elle sera partagée à grande échelle est un « manque de responsabilité », surtout venant d’un parti politique qui se veut sérieux, insiste Simon Thibault, professeur en science politique à l’Université de Montréal. 

Cela est d’autant plus grave dans un contexte où les médias tentent par tous les moyens de lutter contre la désinformation, renchérit Éric-Pierre Champagne, secrétaire-trésorier de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ).      

« Qu’un parti travestisse les faits et reprennent la une récente d’un média pour faire passer son message politique, c’est déplorable et inacceptable », ajoute M. Champagne

La table est mise

« Ça montre aussi qu’on va devoir s’attendre à ce genre d’attitude venant du PCQ et d’Éric Duhaime, le chef du parti », souligne Patrick White qui estime que cela donne le ton pour la campagne électorale à venir.

« J’espère que ce n’est qu’une erreur de parcours à la veille d’une campagne électorale, où nous serons d’ailleurs omniprésents pour contre-vérifier toutes les déclarations des politiciens, notamment celles du Parti conservateur du Québec », laisse tomber M. Doucet.

De passage à Ottawa pour une conférence sur le conservatisme, Éric Duhaime a indiqué qu’il n’avait « aucune idée » si le montage était une création de son parti ou celle d’un militant.

« Il y a des militants qui mettent beaucoup de trucs, je pense que c’était un peu humoristique. [...] Honnêtement, je ne sais pas », a-t-il répondu.

–Avec Raphaël Pirro

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.