/sports/opinion/columnists
Navigation

Ce fier combattant qu’est le brochet

Campeau fier combattant
Photo courtoisie La pêche au brochet est maintenant ouverte dans l’ensemble des plans d’eau de la zone 8 au grand plaisir des amateurs. Ce spécimen de taille moyenne a dévidé le fil de mon moulinet à quelques reprises avant de s’avouer vaincu.

Coup d'oeil sur cet article

Certains amateurs considèrent ce carnassier comme un mal-aimé visqueux doté de grandes dents capables de couper aisément leur fil à pêche.

• À lire aussi: Les sept plus importants dossiers d’infraction

Pour la majorité des adeptes, le grand brochet est un opposant qui livre des combats endiablés et mémorables. Après la bataille, vous pouvez évidemment le gracier en le remettant doucement à l’eau ou bien apprêter sa chair qui est absolument délicieuse. Ceux qui savent comment faire des filets et extirper les parties où se trouvent les arêtes peuvent se délecter. Plusieurs de mes connaissances et moi-même sommes d’accord pour dire qu’il s’agit de l’une des trois meilleures chairs de poissons québécois à consommer. 

Depuis hier, il est permis de capturer cette espèce dans les eaux de la zone 8. Ailleurs au Québec, il faudra patienter jusqu’au 21 mai avant de pouvoir vous lancer à ses trousses. 

Habitat

Le brochet aime bien les eaux peu profondes et les herbes aquatiques. En début de saison, ce poisson au corps allongé fréquentera inévitablement les baies, voire la proximité des sites inondables, puisque ce sont les premiers endroits à se réchauffer quand le soleil brille de tous ses rayons.

À ce temps de l’année, ce sont souvent des vieilles talles d’herbes ayant survécu à l’hiver qui constituent les seuls habitats disponibles. L’été venu, la végétation sera florissante et abondante dans les eaux peu profondes et le long des premiers escarpements. Ces structures florales de tous genres généreront de l’oxygène grâce au phénomène de la photosynthèse et elles abriteront un garde-manger impressionnant. Le carnassier pourra aussi s’y camoufler afin d’y chasser ses proies préférées comme les perchaudes, les crapets, les cyprins, etc. 

Au cours des prochaines semaines, portez des verres polarisés éliminant les reflets à la surface des eaux pour vous aider à localiser les joncs de toutes sortes et les poissons, à l’occasion. 

Technique

Après la saison froide et à la période de reproduction, ces prédateurs sont fréquemment amorphes. Ils se prélassent près des herbes et se font dorer la couenne au soleil. Ils sont souvent immobiles. On a beau leur présenter toutes sortes d’offrandes à proximité de leur champ d’attaque, rien ne semble les intéresser. En fait, selon moi, si l’eau est trop froide pour leur métabolisme, ils seront engourdis et ne voudront pas déployer une grande quantité d’énergie pour effectuer un sprint vers une proie qui nage à toute allure.

Les devons de suspension de forme allongée qu’on récupère par saccades, comme les Cotton Cordell Suspending Ripplin’ Red Fin, Bandit Suspending Minnow, Bomber Suspending Pro Long A, Suspending Wally Diver, Husky Jerk, Smithwick Suspending Rattlin’ Rogue ou autres modèles semblables, seront alors votre meilleur allié pour les faire réagir. Lancez-les quelques mètres plus loin que l’endroit qui vous semble invitant. Tournez la poignée de votre moulinet à deux reprises, arrêtez de mouliner et donnez un coup sec suivi d’un autre deux secondes plus tard. Recommencez le même manège. Quand vous serez près de la zone potentiellement productive, faites des pauses plus longues et faites trembloter le bout de votre canne pour que votre devon bouge à peine. À la vue d’un intrus si facile à intercepter qui semble flâner dans les parages, les brochets se laisseront souvent tenter.

Précaution

La plupart des leurres présentés dans le paragraphe précédent sont équipés de deux ou de trois trépieds acérés. Personnellement, pour éviter la sinécure de devoir décrocher tous ces crochets de la gueule pleine de dents de ces gloutons, je replis fréquemment les hameçons d’un ou de deux trépieds sur eux-mêmes pour les rendre inoffensifs. Je ne laisse souvent que celui de l’arrière en place. Cette pratique simplifie également la graciation.  

Alternative

Le leurre souple en forme de mené allongé que l’on fait nager et glisser dans l’eau est aussi fort performant. Des modèles comme le Yum Break’N Shad, le Houdini Shad, le Strike King Caffeine Shad, le MaxScent Flatnose Jerk Shad, le Power Jerk Shad et le Z-Man Scented Jerk Shadz vous permettront de vous immiscer plus aisément dans l’univers des carnassiers, surtout si vous utilisez un hameçon simple 4/0 ou 5/0 et un montage texan. Exploitez-les de la même manière que les devons, mais encore plus doucement et lentement. Il est vrai que les brochets ne feront qu’une bouchée de ces derniers et les décapiteront facilement. Peu coûteux à l’unité, ils seront très productifs. 

Beau temps

Dès que le soleil aura réchauffé les eaux, vous pourrez cibler les zones où les plantes aquatiques auront poussé ou tout au moins les premiers escarpements en bordure des lignes d’herbes submergées. L’utilisation d’offrandes métalliques qui ne s’enfoncent pas trop rapidement dans la colonne d’eau telles la Williams Wabler, la Whitefish, la Syclops Lite, etc. sera alors conseillée. Plus tard en saison, vous pourrez tenter votre chance avec des Syclops S3, des Aglia Long, des Mepps Giant Killer, des Cinq de carreau, etc. 

Saison estivale

Ce grand carnivore est un opportuniste. Bien que sa diète soit principalement composée de poissons, retenez qu’il n’hésitera pas à se mettre sous la dent tout ce qui peut ressembler à une grenouille, à un petit canard, à un mulot ou même à un rat musqué. La taille de ses gueuletons est parfois impressionnante, pouvant aller jusqu’à 20 ou 25 % de son propre gabarit. Des leurres comme le Zara Spook, l’Arbogast Buzz Plug, le Cotton Cordell Crazy Shad, le Jitterbug XL, le Booyah Toadrunner, le Booyah Poppin’ Pad Crasher, le Creek Chub Knuckle-Head, le Storm Arashi Swimmer, le Heddon Moss Boss, le Rebel Buzz’n Frog, le Suicide Duck, le War Eagle Buzz Toad, etc. pourraient alors générer de beaux combats.

Bonne pêche !

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.