/opinion/columnists
Navigation

Fermez vos gueules!

Fermez vos gueules!
Phoot AFP

Coup d'oeil sur cet article

Essentiellement, Xi Jinping a demandé jeudi aux Chinois de fermer leur gueule et d’obéir. En termes chinois politiquement corrects, Xi veut que les gens « combattent toute parole ou action qui distord, met en doute ou renie les politiques du pays ».

Pour enfoncer le clou, la plus haute instance du Parti, le Politburo, a fait publier un communiqué de presse qui souligne que les mesures adoptées contre la COVID sont scientifiques, efficaces, historiquement correctes et dictées par la nature et la mission du Parti. Ce faisant, Xi met sa tête sur le billot. Si jamais les mesures ne fonctionnent pas ou que l’économie baisse trop, sa réélection pour un troisième mandat pourrait être compromise.

1. Que se passe-t-il sur le terrain ?

Pour le moment, ce qui arrive sur le terrain n’est guère encourageant pour Xi et son équipe. Le virus, qui devait être contenu à Shanghaï, s’est étendu à d’autres villes voisines. Il touche à présent Pékin. En tout, près de 350 millions de Chinois seraient en confinement. Et encore, les statistiques chinoises sont toujours à manipuler avec d’infinies précautions, tant les responsables chargés de les colliger veulent complaire à Xi Jinping.

2. Comment le gouvernement lutte-t-il contre la COVID ?

Le modèle de lutte contre la COVID demeure à peu de choses près celui utilisé à Wuhan, avec en plus la désinfection des rues et des immeubles, même si cette mesure est inefficace. Les gens qui habitent des immeubles où des cas ont été trouvés sont forcés de quitter leur logement et sont parqués avec des milliers d’autres personnes dans de vastes salles, sans eau courante, avec des lumières ouvertes 24 h/24 h, dans une promiscuité qui favorise la transmission des germes. Ceux qui sont confinés chez eux manquent de nourriture. Les travailleurs saisonniers et les personnes âgées sont particulièrement affectés par le confinement.

3. Pourquoi ce type de confinement a-t-il été choisi ?

Le gouvernement chinois opère toujours de la même manière. Quand une recette fonctionne quelque part, elle est généralisée à la grandeur du pays. Cependant, les dirigeants chinois n’ont pas tenu compte des mutations de la COVID. Le microbe qui contaminait Wuhan n’est pas exactement le même que celui qui se répand aujourd’hui à travers la Chine. Le variant Omicron est plus contagieux, mais moins virulent. Les politiques de confinement ne devraient donc pas rester les mêmes. Peu importe, le gouvernement chinois applique la recette de Wuhan.

4. Comment Xi Jinping lutte-t-il contre les critiques ?

Les critiques sur les réseaux sociaux, et on s’en doute à l’intérieur du Parti, sont très nombreuses. Xi tente de transformer les autorités locales en boucs émissaires responsables des problèmes entraînés par le confinement. La manœuvre n’a réussi qu’à moitié. Ces derniers jours, le gouvernement a censuré des économistes et des gens d’affaires dont les blogues sont très suivis et qui prédisent une forte baisse de la croissance économique. C’est que Xi, comme Mao à l’époque, estime qu’après la pandémie, les travailleurs chinois sauront mettre les bouchées doubles pour redynamiser l’économie. Cet espoir paraît de plus en plus utopique.

5. Pourquoi les mesures sont-elles si dures ?

Le Parti dispose d’immenses moyens pour manipuler l’information et pour faire taire les masses. Mais le Parti sait très bien qu’il est détesté dans la population et qu’une mauvaise gestion de la pandémie peut facilement se transformer en tremplin pour les opposants au régime ou à Xi Jinping. D’où la fermeté des mesures prises jusqu’à présent.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.