/news/currentevents
Navigation

Incendie en Beauce: le geste criminel envisagé

Coup d'oeil sur cet article

En Beauce, la Sûreté du Québec enquête présentement sur les causes de l’incendie qui a complètement ravagé l’usine Abritek, située sur la 127e Rue à Saint-Georges.

Photo Jean-François Racine

Les causes officielles du sinistre ne sont toujours pas connues, mais la thèse du geste criminel est envisagée par la Sûreté du Québec. C’est donc pour ces raisons que l’enquête sur le dossier a été transférée au corps de police.

Le brasier s’est déclenché durant la soirée de dimanche et s’est propagé dans des cabanons et une forêt. D’importantes flammes ont pris d'assaut le bâtiment du fabricant de portes et fenêtres et un épais nuage de fumée se dégageait de la bâtisse, tandis que les pompiers s'affairaient à maîtriser l'incendie.

Photo Jean-François Racine

Deux résidences voisines ont dû être évacuées. Fort heureusement, personne n’a été blessé lors de l’événement.

Par ailleurs, l’usine a été complètement ravagée par les flammes, comme en témoignent les photos.

Photo Jean-François Racine

Lundi matin, le maire de Saint-Georges, Claude Morin, s’est présenté sur les lieux.

«Il a fait chaud un peu cette nuit à Saint-Georges», laisse-t-il tomber ironiquement, ajoutant que le brasier s’est propagé à la vitesse de l’éclair.

M. Morin souhaitait montrer son soutien aux propriétaires de l’usine.

«C’est l’une de nos bonnes usines, ça allait très bien», poursuit M. Morin.

Photo Agence QMI, Eric Bellefeuille

Il a tenu à souligner l’énorme travail des sapeurs qui ont travaillé très fort pour éteindre l’incendie.

«Ils ont réussi à sortir des réservoirs d’oxygène et de propane, presque au péril de leur vie, fait-il valoir. Un pompier m’a dit que ça lui rappelait Lac-Mégantic, au niveau de la chaleur. Ça donne une idée.»

Photo Agence QMI, Eric Bellefeuille

Ce sinistre aura inévitablement des répercussions sur la livraison de produits destinés à des particuliers, mais aussi des promoteurs.

«Il y avait trois remorques de 53 pieds remplies de fenêtres à livrer. C’est certain que ça va avoir un impact sur les acheteurs et promoteurs potentiels», se désole M. Morin.

ERIC BELLEFEUILLE / AGENCE QMI

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.