/opinion/columnists
Navigation

Mauvaise journée pour l’armée russe

Coup d'oeil sur cet article

Les Russes ont perdu beaucoup de terrain aux mains de l’armée ukrainienne, en particulier dans le Donbass, autour de la ville de Kharkiv, et dans le sud, dans la région de Kherson.

Hier, des employés du Musée Grigori-Skovoroda sortaient la statue de ce philosophe du 18e siècle après que l’institution de la région de Kharkiv a été bombardée par les Russes.
Photo AFP
Hier, des employés du Musée Grigori-Skovoroda sortaient la statue de ce philosophe du 18e siècle après que l’institution de la région de Kharkiv a été bombardée par les Russes.

Au point où l’armée russe détruirait des ponts pour ralentir le retour des troupes ukrainiennes.

Les bombardements russes intenses entraînent de lourdes destructions dans les villes proches des fronts (voir cartes)

Infographie: K.Leblanc et Étienne Desforges

L’armée russe a entrepris la conquête de l’aciérie de Marioupol où les soldats ukrainiens donnent l’impression de vouloir mourir en héros. Heureusement, tous les civils ont été évacués.

Des hommes devant l’œuvre Flingue-toi du sculpteur ukrainien Dmytro Iv, hier, à Kyïv. Elle représente Poutine avec un revolver.
Photo AFP
Des hommes devant l’œuvre Flingue-toi du sculpteur ukrainien Dmytro Iv, hier, à Kyïv. Elle représente Poutine avec un revolver.

Les autorités ukrainiennes s’attendent à ce que l’armée russe tente une nouvelle attaque sur l’Ukraine à partir de la Biélorussie ou des régions voisines.

Plus de ressources

Vendredi, un général américain a avancé que pour gagner la guerre, les Ukrainiens auraient besoin de 40 000 soldats fortement armés et soutenus par les Américains et leurs principaux alliés.

Volodymyr Zelensky rencontrera virtuellement aujourd’hui les dirigeants du G7. Il est probable que les questions d’armement massif seront abordées durant cette rencontre.

Sur cette photo fournie par Moscou, on voit des gens évacués de l’usine Azovstal, à Marioupol, arrivant à Bezimenne, près de la frontière russe, vendredi.
Photo REUTERS
Sur cette photo fournie par Moscou, on voit des gens évacués de l’usine Azovstal, à Marioupol, arrivant à Bezimenne, près de la frontière russe, vendredi.

Attaque nucléaire

En Russie, la propagande conditionne la population à l’idée d’utiliser de l’armement nucléaire.

Cette option paraît contre-productive dans l’optique des pays de l’OTAN, notamment en raison des risques d’escalade, et parce que la Russie pourrait y perdre des alliés. 

Néanmoins, une telle possibilité est plausible dans une stratégie d’intimidation.

Cependant, les dirigeants de l’OTAN maintiennent que la posture nucléaire de la Russie demeure inchangée depuis le début de la guerre.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.