/lifestyle/books
Navigation

Prendre le risque de tout laisser tomber

Ariane Krol
Photo courtoisie, Samuel Gray

Coup d'oeil sur cet article

Êtes-vous de ceux qui ont un bon emploi bien rémunéré, mais qui ne les satisfait plus ? Si vous avez envie de faire le grand saut pour réaliser un rêve professionnel ou vous lancer en affaires, mais que vous n’osez toujours pas, peut-être que ce livre sera l’outil pour finalement y parvenir.

Pour écrire Manuel d’évasion pour prisonniers d’une cage dorée, la journaliste Ariane Krol est justement allée à la rencontre de 12 personnes qui ont osé laisser un travail qui était insatisfaisant, voire qui les rendaient malheureuses. Au lieu de demeurer dans une prison dorée, ils ont pris des risques et certains ont même fait un virage à 180 degrés.

« Même s’il y a toujours eu des gens qui ont voulu tout laisser tomber pour faire complètement autre chose, c’est principalement au début de l’année 2021 que l’on a commencé à parler de la Grande Démission aux États-Unis par le professeur Anthony Klotz et on a constaté pour la première fois qu’il y avait massivement des gens qui laissaient leurs emplois », fait remarquer Ariane Krol qui ajoute que le mouvement a ensuite gagné le Canada. C’est en mars 2020, au début de la pandémie, que des réflexions et remises en question se sont amorcées. 

« Des milliers de travailleurs insatisfaits de leurs conditions quittent leur emploi pour trouver mieux », précise-t-elle.

En faisant ses recherches, Ariane Krol constate également que ce n’est pas nécessairement le manque d’études ou de connaissances dans un nouveau milieu qui freine la plupart, mais plutôt leur acquis et leur réussite actuelle. 

« Même s’ils ne se voient pas continuer jusqu’à la retraite, ils ne s’imaginent pas non plus abandonner leur situation actuelle, ils ont beaucoup trop à perdre », dit-elle. 

Pas toujours facile de laisser une job à plus de 100 000 $ même si on en a ras le bol. Pour certains, ce sera un grand vertige, même si l’on suit ses aspirations profondes, car lorsque le statu quo devient intolérable, il faut bouger.

Résilience et persévérance

Qu’ont en commun ces 12 personnes dont le virage est raconté dans ce livre ? 

« Ils sont tous résilients, persévérants et ce sont aussi des visionnaires », souligne l’auteure.

Même lorsqu’une situation semble enviable de l’extérieur, lorsqu’on la vit et qu’elle devient insupportable, il faut apprendre à s’aventurer même si les risques sont bien présents. 

« Car ne rien faire est aussi un choix que l’on peut tout autant regretter », lance Ariane Krol.

Et si vous vous demandez si certains ont regretté leur décision. 

« La réponse est non, personne ne reviendrait en arrière », conclut-elle.

  • Ariane Krol est journaliste à La Presse, elle écrit sur les enjeux humains, sociaux et économiques.
  • Elle est aussi coauteure du livre, On veut votre bien et on l’aura – la dangereuse efficacité du marketing.
Ariane Krol
Photo courtoisie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.