/news/currentevents
Navigation

L’usine Abritek en Beauce détruite par un incendie

Des voisins aussi ont craint de tout perdre dans ce brasier dont la cause est pour le moment indéterminée

FD-INCENDIE-ABRITEK
Photo Agence QMI, Eric Bellefleur Un incendie a complètement rasé l’usine de portes et fenêtres Abritek, tard dimanche soir, à Saint-Georges, en Beauce. Heureusement, personne n’a été blessé.

Coup d'oeil sur cet article

Un incendie destructeur a rasé en un temps record l’usine Abritek, située sur la 127e Rue, à Saint-Georges, en Beauce.

• À lire aussi: Incendie en Beauce: le geste criminel envisagé

Le brasier s’est déclaré très tard dimanche soir et dès l’arrivée des premiers pompiers, le feu éclaté dans la toiture était déjà très intense.

La Sûreté du Québec enquête d’ailleurs sur l’origine de l’incendie chez ce fabricant de portes et fenêtres.

La cause officielle n’est toujours pas connue, et même si la thèse du geste criminel n’est pas écartée, la police parle d’un sinistre de nature « indéterminée ».

Après un dur combat pendant une partie de la nuit, les sapeurs arrosaient toujours les décombres qui fumaient encore, tôt lundi matin. Un épais nuage de fumée flottait sur la ville.

Au moins deux résidences voisines ont dû être évacuées. Fort heureusement, personne n’a été blessé. Les sapeurs ont dû travailler d’arrache-pied afin d’éviter le pire.

Malgré quelques dommages, les autres bâtiments ont été sauvés. Des citoyens ont toutefois eu très peur de tout perdre.

Les pompiers arrosaient encore les décombres remués par la machinerie lourde, lundi en mi-journée.
Photo Jean-François Racine
Les pompiers arrosaient encore les décombres remués par la machinerie lourde, lundi en mi-journée.

Longue nuit

« Mon voisin a téléphoné au 911. Ça pressait. Après, on voyait les pompiers arroser les maisons. Le feu avait envie de prendre dans la forêt aussi », a expliqué Joseph Cloutier, plongé dans le noir et inquiet jusqu’à l’aube.

Lundi matin, le maire de Saint-Georges, Claude Morin, s’est présenté sur les lieux. Il souhaitait montrer son soutien aux propriétaires de l’usine.

« Il a fait chaud un peu cette nuit à Saint-Georges », a-t-il laissé tomber, ironiquement. « C’est l’une de nos bonnes usines, ça allait très bien », a poursuivi M. Morin.

Le maire a aussi salué l’impressionnant travail des pompiers.

« Ils ont réussi à sortir des réservoirs d’oxygène et de propane, presque au péril de leur vie, fait-il valoir. Un pompier m’a dit que ça lui rappelait Lac-Mégantic, au niveau de la chaleur. Ça donne une idée. »

Ce sinistre aura inévitablement des répercussions sur la livraison de produits destinés à des particuliers, mais aussi à des promoteurs.

« Il y avait trois remorques de 53 pieds remplies de fenêtres à livrer. C’est certain que ça va avoir un impact », se désole M. Morin.

Des ruines

Ébranlés, les dirigeants de l’entreprise de troisième génération ont vu des années d’efforts et de souvenirs s’envoler en fumée.

La famille Dupuis espère maintenir tous les emplois puisque la pandémie a fait bondir la demande dans le secteur résidentiel.

« Nos carnets de commandes sont pleins. La priorité est vraiment d’être avec nos équipes. Je me suis retrouvée sur les lieux dans les premières minutes, avant les pompiers. Le temps nous semble très long. On a été chanceux parce que si le vent changeait, on perdait plusieurs maisons dans l’autre rue », a confié Bianca Dupuis.

Des matériaux très combustibles et quelques produits plus toxiques ont aggravé la situation.

Une fois le nettoyage complété, l’usine ne pourra probablement pas être reconstruite au même endroit puisqu’il ne s’agit pas d’un secteur industriel. 

Avec des droits acquis, l’usine avait pris de l’expansion en quelques phases, dans un quartier plutôt résidentiel. 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.