/qubradio
Navigation

Sa vie changée par la fatigue chronique

Coup d'oeil sur cet article

Deux ans après avoir contracté la grippe, une femme ressent encore les effets de la maladie et se trouve au carreau depuis février 2020. 

«J’ai eu une grippe qui n’a jamais guéri. Je suis restée avec plein de symptômes, d’abord gastro-intestinaux, puis, par la suite, beaucoup de fatigue et d’épuisement. Je ne me relevais pas», a expliqué Stéphanie Debien-Dubé au micro de Geneviève Pettersen sur QUB Radio.

La liste de symptômes est longue : douleurs musculaires, maux de tête et intolérance à l’effort, notamment. Après de longues démarches, elle arrive à obtenir un diagnostic pour expliquer ses ennuis de santé : elle est atteinte d’encéphalomyélite myalgique, qu’on appelle communément la fatigue chronique.

«J’ai la chance d’avoir un médecin de famille et un médecin de famille qui m’a cru. Il y a beaucoup de patients avec l’encéphalomyélite myalgique qui vivent beaucoup d’incompréhension du corps médical, qui se font dire que c’est dans leur tête», a-t-elle déploré.

Plus de 120 000 personnes au Québec sont atteintes du syndrome de fatigue chronique. La maladie a été reconnue en 1969 par l’Organisation mondiale de la santé, mais demeure méconnue.

«Le parcours pour diagnostiquer peut prendre des années, c’est par exclusion. Ça peut prendre des années. Il n’y a pas de biomarqueurs, a expliqué Mme Debien-Dubé. Il faut vraiment faire avancer les choses et qu’il y ait plus de compréhension par rapport à cette maladie-là.»

• Écoutez l’entrevue de Geneviève Pettersen avec Stéphanie Debien-Dubé sur QUB Radio.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.